LE YOGA UN ART DE VIVRE POUR VOUS

les huiles essentielles

 

L'huile essentielle de bergamote est obtenue à partir de l'ecorce de cette petite orange acide qui sert à la composition de l'eau de cologne et etait autrefois utilisé pour lutter contre le stress et la tension. Ses vertues sont multiples et l'utilisation de l'huile de bergamote est essentiellement dédié au traitement de l'anxiété, des sautes d'humeur et de l'insomnie. On emploi aussi l'huile de bergamote pour ses vertues cicatrisantes ou bien d'aide à la digestion. Utilisez cette huile bergamote pour obtenir une atmosphere relaxante en la diluant dans votre bain à raison de quelques gouttes maximum ou bien dans un diffuseur d'huiles essentielles. Vous pourrez aussi l'utiliser par voie orale comme aide à la digestion. Nom botanique :citrus bergamia
Type de plante :rutacée greffée avec un oranger acide
Huile essentielle de :ecorce du fruit, petite orange
Propriétés :antidepresser, antiseptique, cicatrisant,stimulant immunitaire
Indications thérapeutiques :Lutte contre la depression, l'anxiété et les sautes d'humeur. Aide à la cicatrisation, lutte contre l'acnée ainsi que des vertues d'aide à la digestion, de lutte contre le rhume et la grippe
Bonne adéquation :lavande, ylang-ylang, patchouli, encens, menthe poivrée

Obtenu à partir des aiguilles et brindilles de l'arbre orné de petits cones brunatre, que l'on retrouve essentiellement en France et en Espagne, l'huile essentielle de cypres permet de lutter de façon notable contre les troubles circulatoires et musculaires. Un massage d'huile de massage de cypres vous aidera à lutter contre les crampes mais aussi vous aidera à lutter contre la rétention d'eau. L'huile essentielle de cypres permet aussi d'un aspect psychologique de vous aider à calmer votre respiration et à soulager l'anxiété. Son parfum est puissant et légérement fumé avec une légére pointe de sucré, c'est pour cela que le cypres est souvent employé lors de la création de parfum pour homme comme pour femme. Utilisée en massage ou en diffusion, l'huile essentielle de cypres vous apportera reconfort, calme et relaxation. Nom botanique :Cupressus sempervirens
Type de plante :Arbre aux feuilles persistantes avec de petits cones brunatres
Huile essentielle de :des aiguilles et des brindilles
Propriétés :Stimule la circulation lymphatique, dépuratif, antiseptique et antispasmodique
Indications thérapeutiques :Action musculaire et circulatoire pour vous aider à lutter contre les maux, douleurs et crampes. Reduire les problemes de mauvaise circulation et de retention d'eau
Bonne adéquation :L'huile de bois de cédre, le citron, le romarin et la citronelle

Compose de notes fraiches, citronnées et fleuries, l'huile essentielle de neroli est utilisée pour son caractère tonifiant et destressant ainsi qu'antispasmodique et permet de lutter contre le stress, la nervosité et aide à trouver un bien-être général.

L'huile essentielle de neroli est aussi considerée comme un excellent antidépresseur et fera de bons offices en cas de situation de chocs ou de panique.

L'huile essentielle de neroli s'utilise aussi pour son action indéniable sur la peau. Un soin de la peau a base d'huile de neroli traitera les peaux séches et fragiles

Nom botanique :Citrus aurantium
Type de plante :Arbre aux feuilles persistantes brillantes vert foncé et aux fleurs blanches odorantes
Huile essentielle de :Fleurs
Propriétés :Antispasmodique, antidépresseur, cicatrisant et anti-âge
Indications thérapeutiques :Utilisée pour les soins de la peau, des peaux fragiles, séches et mures. Utilisez la aussi pour aider à la digestion, crampes d'estomacs, colite
Bonne adéquation :Se marie bien avec l'encens, la lavande, le bois de santal ou encore la rose

les vertus principales de l'huile essentielle de citron sont, sans nul doute, ses actions antiseptiques, cicatrisantes et bactéricides puissantes et sa fonction de stimulation de la production des globules blancs. Prouvées depuis longtemps, ces vertus se retrouvent utilisées de manière fort adéquat dans des pratiques ancestrales tel l'ajout du citron dans les thés ou les grogs des personnes affaiblies et malades -pour les revitaminer, stimuler leur défenses immunitaires et lutter contre les microbes- ou l'aspersion de jus de citron des fruits de mer et des huîtres, dégustés crus, afin de les "stériliser" -le pouvoir bactéricide du citron agissant sur 90% des bactéries en moins d'un quart d'heure. Au vu de ces qualités pharmaceutiques, l'utilisation de l'huile essentielle de citron lors d'épidémies de grippe, de maladies infectieuses ou d'accés fébrile est donc pleinement justifiée. Elle sera alors utilisée en nébulisation (en cas de bronchite ou de toux), cataplasme ou friction (en cas de fièvre), diffusion (en cas d'affections respiratoires) ou en gargarisme (en cas de stomatites ou gingivites).

Son action anti-inflammatoire est appréciable, notamment en massage, lors des crises de rhumatismes ou d'arthrite ou lors de crampes ou tendinites.

Ses pouvoirs dépuratifs, diurétiques, vermifuges et digestifs en font une allier efficace des troubles digestifs, en particulier lors des lendemains de fêtes difficiles, de l'inappétence et des nausées des enfants dès 6 ans.

Ses qualités veinotoniques, fluidifiantes du sang, drainantes et décongestionnantes rendent l'huile essentielle de citron efficace lors des phlébites, des sensations de jambes lourdes, de présence de cellulite. A contrario son effet hémostatique, associé à son effet antiseptique et cicatrisant, la préconise lors de blessures de coupures, d'épistaxis...

En application cutanée cosmétique le citron utilise ses vertus astringentes, tonifiantes et antiseptiques pour lutter contre l'acné, les peaux à tendance grasse ou terne, les verrues et les ongles cassants.

P.-S. Nom botanique : Citrus limon
Famille : rutacées
Habitat : Asie
Parties utilisées : écorce du fruit
Parfum : agrume, frais et délicat
Principaux compposants : limonène, citrals (néral et géranial), citronelal
Qualités thérapeutiques : antiseptique, antitoxique, astringente, régénérante tissulaire, assainissant aérien, stimulante, antirhumatismale, anti-anémique, fébrifuge, cicatrisante, dépurative, diurétique, vermifuge, hypotensive, fluidifiante du sang, stimulante de la production des globules blancs, veinotonique, anti-hémorragique, vitaminique, régulante du système endocrinien, stimulant nerveux, stimulant intellectuel.
Indications : Maladies infectieuses, fièvre, asthénie, inappétance, faiblesse immunitaire, convalescence, rhume, grippe, bronchique, cellulite, acné, peau grasse, cheveux ternes, aphtes, piqûre d'insecte, troubles digestifs (indigestion, "gueule de bois", crises de foie, aigreurs), nausées des enfants> 6 ans, hypertension, rhumatisme, saignements de nez, surmenage et concentration intellectuelle, jambes lourdes, hémorroïdes.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain) et interne (inhalation, parfum culinaire, grog). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Déconseillée dans les trois premiers mois de grossesse. Huile photosensibilisante, ne pas s'exposer au soleil lors d'une utilisation cutanée. Dilution obligatoire car risques d'irritations de la peau à forte dose. Oxydation rapide de l'huile qui limite sa pérennité.

Voici les étapes de préparation de la vanille. Tout d'abord, la vanille verte fraîchement cueillie est bouillie dans de l'eau pendant trois minutes. Ensuite, elle passe à l'étuvage pendant une dizaine d'heures : on les recouvre de toile épaisse pour maintenir la chaleur et qu'elle perde son eau, tout en noircissant. Après, la vanille est séchée au soleil et à l'ombre pour obtenir la meilleure qualité. Pour finir, elle est calibrée et conditionnée pour partir à l'export.

La vanille est principalement utilisée en cuisine pour parfumer la viande, les desserts, de les glaces, les boissons chaudes ou froides. Une compagnie américaine fabricante de boissons gazeuses utilise la vanille pour élaborer sa boisson phare. Elle est également utilisée en parfumerie, en cosmétologie, en phytothérapie et en aromathérapie.

L'huile essentielle de vanille, égalée appelée vanilline, est extraite par distillation à la vapeur d'eau. On broie les gousses puis la masse obtenue est distillée dans un alambic. Le deuxième procédé d'extraction se fait par solvant volatil. Il s'agit là d'utiliser de l'alcool notamment de la dichlorométhane. On broie les gousses, on ajoute l'alcool, on agite le tout et on filtre. Le liquide obtenu par les deux procédés est incolore à l'odeur entêtante, suave et fortement sucrée.

L'huile essentielle de vanille a des vertus régénérantes et hydratantes pour tous les types de peau. La plupart des produits de soin de la peau est à base d'extrait de vanille. Elle a une action stimulante sur le système nerveux de sa nature antidépressive et relaxante. L'huile essentielle de vanille aide également à calmer l'aérophagie, le ballonnement.

En usage interne, externe, à travers des bougies ou des diffuseurs électriques, mélangée à des huiles ou des crèmes de massage. Vous pouvez également préparer des savons ou des crèmes hydratantes fait maison à partir d'huile essentielle de vanille

Pour obtenir des petites bougies parfumées à la vanille, on verse juste une petite goutte sur chaque bougie, laissez le temps à la vanilline de bien s'imprégner, et vous pouvez utiliser. Pour un masque de beauté express : prenez un avocat bien mur, coupez le en deux et récupérer la pulpe avec une petite cuillère, ajoutez le jus d'un citron non traité. Versez 5 gouttes d'huile essentielle de vanille. Mixez le tout. Appliquez la crème obtenue sur le visage et le cou. Laissez agir 15 à 20 minutes.et nettoyez la peau à l'aide d'un disque doux.

De nos jours, l'huile essentielle de coriandre rentre dans la préparation des plats orientaux et asiatiques comme les currys et chutneys. En cuisine, on utilise les feuilles, les graines ainsi que les racines de la coriandre. Les graines constituent des épices tandis que les feuilles sont des herbes aromatiques qu'on appelle parfois persil arabe, mexicain ou chinois.

Mais elle n'est pas seulement utile pour les préparations culinaires. Des propriétés médicales lui sont aussi reconnues. D'une manière générale, pour la fabrication des huiles essentielles, on utilise les graines de la coriandre.

L'huile essentielle de coriandre agit sur l'être humain comme un stimulant général aussi bien pour le corps que pour l'esprit afin de lutter contre toute anxiété, stress et pour se détendre.

En application interne, elle agit sur l'abdomen pour soigner les troubles digestifs comme les ballonnements, l'aérophagie, les gaz, l'indigestion et les digestions lentes en favorisant la sécrétion des sucs gastriques, ainsi que pour guérir le mal de ventre.

Cette huile essentielle est aussi un puissant stimulant de mémoire et lutte contre les épuisements nerveux et les insomnies. En l'ajoutant avec du miel et de l'huile d'olive pour un usage interne, l'huile essentielle de Coriandre aide à combattre les insomnies et la fatigue. Pour ceux qui ont des problèmes de rhumatismes et de douleurs articulaires ou arthrose, l'huile essentielle de Coriandre, ajoutée à de l'huile végétale, permet de masser et de soulager les zones douloureuses. Des vertus cosmétiques lui sont aussi attribuées : effectivement, elle permet de se protéger contre l'ulcération de la peau et guérit les muqueuses.

Mais la plus grande qualité qu'on reconnait à la coriandre est sans doute son effet aphrodisiaque. Même Hippocrate le conseille pour favoriser la procréation et au Moyen Age, il est utilisé comme un ingrédient essentiel dans la fabrication des philtres d'amours. Riche en phyto-estrogènes, cette huile essentielle est plutôt réservée aux femmes qui ont des problèmes d'anorgasmie et de douleurs pendant les rapports sexuels mais sert également à traiter la frigidité. Pour les hommes, grâce à son propriété diurétique, elle corrige une libido en baisse liée aux problèmes de la prostate.

Cependant, l'utilisation de l'huile essentielle de coriandre est fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de six ans.

Les huiles essentielles de coriandre sont employées dans les secteurs agro-alimentaires, parfumeries et aussi dans la composition des produits pharmaceutiques.

Le cumin est très ancien car il fait partie de la vie de l'homme depuis au moins 5000 ans ! Les Grecs et les Egyptiens l'utilisaient pour guérir certains maux et une partie de l'Afrique, notamment le Nord, l'utilise jusqu'à nos jours comme une épice pour aromatiser les mets. A noter en passant qu'il est considéré comme un produit de luxe très rare.

On obtient l'huile essentielle de cumin à partir de l'hydrodistillation des graines mûres de la plante et non à partir des feuilles comme on le fait généralement pour les autres plantes. Ces graines contiennent en fait une sorte de poudre jaune-orangée à forte odeur. L'huile essentielle de cumin est composée majoritairement d'une substance appelée cuminaldéhyde dont la consistance peut aller jusqu'à 26,07% du produit. Viennent ensuite les autres constituants biochimiques à savoir l'alpha-terpinèn-7-al qui occupe en moyenne 16,99% de la totalité de l'huile essentielle ; le gamma-terpinèn-7-al (pour 12,31%) ; le para-cymène qui ne fait que 5,94% ; le gamma-terpinène s'élève quant à lui jusqu'à 17,85% et enfin le béta-pinène (à 12,23%).

L'huile essentielle de cumin est fortement conseillée pour son efficacité à agir sur la digestion. En effet, cette huile essentielle est reconnue pour être apéritive, carminative et surtout tonique et digestive. C'est un puissant anti-spasmodique dans la mesure où elle se montre efficace contre les entérocolites spasmodiques, l'aérophagie, les spasmes digestifs.

L'huile essentielle de cumin agit aussi sur le système nerveux pour soigner ou traiter les insomnies et les angoisses. Enfin, la vertu anti-inflammatoire de cette huile révèle effective dans le cas d'arthrite, de rhumatismes, ou de douleurs ostéo-articulaires.

L'huile essentielle de cumin ne s'administre pas n'importe comment dans le cas où on est atteint par l'une des ces malaises et maladies. Le plus judicieux est d'abord de prendre en compte les conseils de votre médecin. Sinon, pour les usages externes, il faut souvent mélanger l'huile essentielle de cumin avec de l'huile de massage pour pouvoir mieux se détendre ainsi que pour faciliter la digestion et le sommeil (le sommeil est plus favorisé en cas d'ajout en synérgie d'un peu d'essences d'agrumes). Quant aux usages internes, rien de plus facile que d'avaler 1 à 2 gouttes après le repas pour favoriser au mieux la digestion. Et pour la cuisine, 1 à 2 gouttes seulement pour parfumer la choucroute et la charcuterie, le couscous, le chili con carne ect.

L'huile essentielle de cumin est cependant déconseillée aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes ainsi qu'aux enfants de moins de trois ans. Ne pas oublier également que c'est une stimulante à forte dose donc elle pourrait causer des effets secondaires néfastes sur le système nerveux central en cas d'utilisation excessive.

Surnommée "l'herbe du lion", la camomille est réputée pour ses actions anti-inflammatoire et sédative mais elle possède une multitudes d'autres propriétés qui devraient la rendre incontournable comme traitement présent dans la pharmacie familiale. Cependant ses propriétés varient légèrement en fonction du type de camomille ; en effet, la camomille romaine, riche en éthers, soigne plus particulièrement les insomnies, les dépressions et les troubles du systèmes nerveux liés à un choc émotionnel tandis que la camomille allemande, riche en chamazulène, a un puissant pouvoir anti-inflammatoire. La matricaria chamomilla agit donc très efficacement sur tous les types d'inflammations tels que les abcès dentaires, les coupures infectées, les allergies cutanées, les dermites ...

Diluée dans une huile de base, l'huile essentielle de camomille se révèle très efficace en massage pour décontracter les muscles et atténuer les douleurs rhumatismales.

Bon antiseptique urinaire et digestive, l'huile de camomille agit sur les infections urinaires et les troubles digestifs à types de ballonnements, aérophagies, aigreurs, spasmes et colites, nausées et vomissements.

Diluée et utilisée dans le bain ou en massage, elle détend les personnes nerveuses et dépressives, calme le stress, l'anxiété, la fatigue, l'épuisement et l'agitation tout en préparant au sommeil.

L'huile essentielle de camomille, particulièrement douce, est très souvent employée, diluée à 1%, pour traiter les petits problèmes des enfants, elle calme leur agitation, leur insomnie mais aussi les douleurs dentaires des nourrissons et les colites des petits.

P.-S. Nom botanique : Matricaria chamomilla / Anthemis nobilis
Famille : Astéracées
Habitat : Europe
Parties utilisées : Parties aériennes (fleurs)
Parfum : herbeux et doux
Principaux composants : angélate d'isobutyle, chamazulène, bisabolol oxide.
Qualités thérapeutiques : Anti-allergique, anti-prurigineux, analgésique, antispasmodique, anti-inflammatoire, sédative, antidépressive, cicatrisante, fébrifuge, digestive, régulatrice des troubles menstruels, antiseptique urinaire.
Indications : troubles du système nerveux liés à un choc émotionnel ou affectif (anxiété, dépression, fatigue, épuisement intellectuel, migraine, herpès, eczèma), piqûres d'insectes, toux, sinusites, rhume, douleurs musculaires, digestion difficile (ballonnements, flatulences, gastrites, colites, nausées, spasmes intestinaux, aigreurs), règles irrégulières et douloureuses, ménopause et bouffée de chaleur, syndrôme prémenstruel, frigidité, rhume des foins, urticaire, cystite.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, compresses, pansements, bain). La voie interne nécessite un avis médical car cette huile essentielle est très allergisante. Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Provoque des somnolence à haute dose. Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitant.

Le romarin est une plante aromatique persistante qui garde ses feuilles vertes toute l'année. Son feuillage est vert sur la partie supérieure et couvert d'un feutrage de poil blanc-gris sur la face intérieure. La floraison, violette ou bleu pâle, se fait d' avril à juin. Pour obtenir l'huile essentielle il faut distiller les parties aériennes de la plante soit, les feuilles et les fleurs. Originaire du bassin méditerranéen, le romarin est, maintenant, cultivé dans toute l'Europe du sud.

L'odeur intense du romarin, associée à ses capacités énergisantes, en font un véritable stimulant de l'organisme et lutte contre l'hypotension artérielle, les vertiges et les céphalées. En massage sous les narines, sur les tempes ou les poignets ou en diffusion, l'huile essentielle de romarin révéle toutes ses vertus tonifiantes et contrecarre efficacement torpeur et perte de la vigilance et de la mémoire.

En massage sur la région du foie elle draine efficacement la bile et aide à la digestion. En tant qu'antispasmodique, antibactérien et antiseptique, elle agit sur les infections intestinales et la diarrhée.

Ses capacités antirhumatismales et antinévralgiques rendent l'huile de romarin efficace en massage sur les articulations, en cas de goutte, d'arthrose ou de douleurs musculaires.

Puissant astringent, antifongique, antibactérien et antiseptique, elle est très efficace pour éliminer les boutons. Notons, cependant, que pour un contact direct sur l'épiderme, il est recommandé d'utiliser une eau aromatique (infusion).

Nom botanique :Rosmarinus officinalis
Type de plante :Buisson aux feuilles persistantes pointues gris-verte et à fleurs bleues
Parfum : frais, herbacé, balsamique et pénétrant.
Principaux composants : Cinéole 1.8, camphre, bornéol.
Huile essentielle de :feuilles et brindilles de la plante
Propriétés :Antispasmodique, stimule la circulation et est antiseptique ainsi que analgesique et expectorante
Indications thérapeutiques :Utilisation pour les douleurs musculaires et problèmes de circulation, le mal de dos, les rhumatismes et la retention d'eau. Palpitations, maux de tête, vertiges, faiblesse, stress et surmenage, colites, diarrhées, problèmes cutanés (acné, séborrhée, pellicule) et capillaires (chute de cheveux et poux), plaies et brûlures, douleurs musculaires et rhumatismales, crise de goutte, troubles hépatiques, dysménorrhée, impuissance et frigidité.
Qualités thérapeutiques : Stimulante général, antispasmodique, stimulante, diurétique, antidiarréique, analgésique digestif, astringente, antibactérienne, antifongique, cicatrisante, tonique, sudorifère, antirhumatismale, antiseptique, hépatique, emménagogue (fait venir les règles) et aphrodisiaque.
Bonne adéquation :La citronelle, le poivre noir, la lavande, le gingembre ainsi que l'huile de vetiver

 

L'huile essentielle de patchouli fait partie des huiles qu'il fait bon utiliser dans le traitement de la peau. Son action pour le soin de la peau lui confere un bonus non négligeable pour une utilisation en massage. Outre ses propriétes anti-inflammatoire, l'huile essentielle de patchouli permet aussi de stimuler la digestion et de réduire la nervosité. Pour son action sur la digestion, on note essentiellement le traitement des indigestions et des maux d'estomacs.

Les vertues psychologiques de l'huile essentielle de patchouli sont son action sur le système nerveux. En utilisation par massage ou par diffusion les particules actives de l'huile essentielle de patchouli vous aideront a vous détendre et a vous relaxer après une dure journée de labeur.

Notez que l'on confére aussi a cette huile de patchouli un caractère aphrodisiaque, qui lors d'une utilisation entre partenaires de couple saura vous apporter la satisfaction d'une relaxation mais aussi d'effets supplémentaires agréables.

Nom botanique :Pogostemon Cablin
Type de plante :Herbe persistante et touffue aux grandes feuilles duveteuses et à forte senteur et au parfum riche et terreux, chaud et sucré
Huile essentielle de :Feuilles de la plante
Propriétés :Cette huile s'utilise pour ses propriétés anti-inflammatoire, anti-âge et pour son action sur l'amélioration de la digestion. On utilise cette huile pour son action bénéfique en tant que soin de la peau.
Indications thérapeutiques :Lutte contre l'acnée, l'eczema, les irritations de la peau et son action tonique pour le cuir chevelu ainsi que pour ces propriétés d'aide à la digestion, de lutte contre les maux d'estomac
Bonne adéquation :Se mélange bien avec l'huile essentielle de bois de santal, l'encens ou le citron ou encore la lavande.

L'huile essentielle d'Ylang Ylang fait partie des huiles qui possédent des vertues aphrodisiaques, les fleurs d'Ylang Ylang étant aussi depuis longtemps considérées comme un symbole du mariage.

Outre ses caractéristiques aphrodisiaques, l'huile essentielle d'Ylang Ylang posséde aussi des propriétés destressantes, elle fait partie des huiles que l'on emploi pour calmer les nerfs notamment par diffusion dans un bruleur, diffuseur d'huile essentielle ou encore mélangée à des huiles comme celles de Lavande, Bergamotte ou Vetiver dans un bain avant d'aller vous coucher, vous aidera à vous détendre profondément et à lutter contre l'insomnie.

L'utilisation de l'huile essentielle d'Ylang Ylang dans un diffuseur vous permettra d'apprécier ses vertues psychologique et l'action des particules actives de cette huile sur le système nerveux. son action est profondément relaxante, destressante et apaise les esprits. Son parfum agréable est sucré, musqué et fleuri.

Les principaux pays producteurs de cette fleurs, dont est issue l'huile d'Ylang Ylang sont les Comores ainsi que l'ile de Madagascar, sa production tend à évoluer dans toutes les iles de l'océan indien.

Nom botanique : Cananga odorata
Type de plante : Grand arbre aux grandes fleurs jaunes exotiques
Huile essentielle de : obtenue à partir des fleurs de l'arbre
Propriétés : posséde des propriétés sédatives, pour réduire la pression artérielle, anti-déprésseur et aide à lutter contre le viellissement de la peau.
Indications thérapeutiques : Utilisée essentiellement pour la lutte contrre l'anxiété et l'insomnie mais aussi pour les dépressions et les sautes d'humeur.
Bonne adéquation : l'huile d'Ylang Ylang se marie bien avec la bergamote, le bois de santal, le patchouli, la citronnelle ou la mandarine

Le monde de la cosmétique et du bien-être s'intéressent particulièrement à cette huile pour ses facultés relaxantes, antiseptiques, dépuratives et antidépressives. Elle prépare au sommeil, détend les jambes fatiguées et donne un teint éclatant aux peaux imparfaites en particulier. C'est pourquoi, elle entre dans la composition de produits de beauté, d'huiles de massage, de lotions et autres produits propices au bien-être psychique et corporel. On conseille, par exemple, l'huile essentielle de vétiver -diluée dans une huile de base- en massages locaux en cas de contractures musculaires. Elle est aussi très efficace en applications cutanées, avec des compresses, sur les peaux grasses et acnéiques une fois diluée dans l'eau.

Surnommée "l'huile de la tranquilité" grâce à ses vertus apaisantes, l'huile essentielle de vétiver est principalement utilisée en arômathérapie pour son action de détente sur le psychisme. Elle est préconisée, en bains ou en massages, pour les personnes asthéniques ou dépressives, anxieuses ou stressées. Il faut cependant noter que son action peut varier en fonction des personnes, ce pourquoi il est important de la tester individuellement. Ainsi, si l'effet sédatif prévaut son utilisation sera préférable le soir en massage ou en bain pour se préparer à une nuit calme et reposante, pour les personnes insomniaques par exemple. Si, au contraire, c'est l'action tonifiante de cette huile qui est prioritaire il sera opportun de l'utiliser le matin, lors de la douche par exemple, pour les personnes particulièrement asthéniques.

Nom botanique : Vetiveria zizanioides
Famille : Poacées.
Habitat : Inde, Skri Lanka.
Parties utilisées : racines.
Parfum : boisé, doux et sec.
Principaux composants : vétivène, vétivénol.
Qualités thérapeutiques : Stimulant de la circulation, beauté cutanée, sédatif du système nerveux, antidépresseur, antiseptique et dépuratif.
Indications : relaxation, tension et insomnie, asthénie et dépression, acné et séborrhée, rhumatisme et douleurs musculaires, varices, phlébites, hémorroïdes et autres problèmes de circulation sanguine.
Modes et précautions d'utilisation : Externe uniquement (massage, diffusion ou bain). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 5 ans. Fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant. Ne pas utiliser pure : risques d'irritations voire de brûlures cutanées. Réchauffer le flacon avant utilisation car l'huile à tendance à figer.

 

Son action bénéfique cutanée est connue depuis longtemps en Orient où l'huile etait appliquée sur la peau à l'aide de compresses chaudes ou par vaporisation. Elle lutte efficacement contre la sécheresse cutanée, combat les impuretés tout en diminuant nettement les irritations et inflammations locales. Elle est donc particulièrement conseillée en cas de peau sèche, d'eczéma ou encore de "feu de barbe" (irritation locale de la peau due au rasage).

Ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires se révèlent particulièrement efficaces sur l'appareil urinaire et pulmonaire en luttant contre les infections à type de cystites, bronchites, toux grasses et maux de gorges. L'huile est alors utilisée en inhalation ou en cataplasme sur la poitrine et la gorge.

L'action antispasmodique de l'huile essentielle de santal favorise la digestion, limite les douleurs abdominales et les diarrhées.

Cette huile essentielle agit particulièrement sur le système nerveux entrainant un apaisement et une détente, non négligeable, de l'organisme. Elle est utilisée en massages et en bains, de préférence le soir, afin de lutter contre l'insomnie et les tensions nerveuses et musculaires accumulées durant la journée.

Son odeur subtile et tenace sur la peau tient toute une journée. Ce parfum intense, doux et boisé associé aux qualités tonifiantes de ses composants en font une des seules huiles réellement aphrodisiaques.

Notons que l'huile essentielle de bois de santal est relativement chère, il faut donc se méfier des huiles particulièrement abordables que l'on peut trouver sur le marché, elles sont, en fait, des distillations d'essences d'arbres apparentées au santal et sont de qualités moindres.

Nom botanique : Santalum Album
Famille : Santalacées
Habitat : Océan Indien.
Parties utilisées : bois et racine du bois de santal.
Parfum : boisé, doux, balsamique intense.
Principaux composants : santalols, santalènes.
Qualités thérapeutiques : Antiseptique urinaire et pulmonaire, diurétique et expectorante, antidépresseur et relaxante, anti-inflammatoire, antispasmodique, aphrodisiaque.
Indications : Infections urinaires et pulmonaires, toux, troubles cutanés (acné, gerçures, eczéma, sécheresse...), fatigue, anxiété et stress, dépression et insomnie, stimulation sexuelle.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain et inhalation). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 5 ans. Déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant. Réchauffer le flacon avant utilisation car l'huile à tendance à figer.

Symbole de la beauté éphémère et de la fragilité de la vie, la rose est présente dans tous les arts (architecture, poésie, cosmétique, peinture ...) et est universelle. Les épines présentes sur sa tige stigmatisent les difficultés et les obstacles de la vie qui entravent le chemin vers la plénitude, la connaissance et l'amour.

L'huile essentielle de rose est très prisée et particulièrement connue pour ses qualités régénérantes, adoucissantes et tonifiantes du tissu cutané. C'est une huile particulièrement onéreuse car il faut 1 tonne de fleurs pour obtenir moins de 90 grammes d'huile essentielle !! Cette huile a la particularité de ne pas être distillée à la vapeur d'eau, effectivement, elle est exprimée des boutons floraux par enfleurage ... ce qui explique le peu de quantité de produit obtenu au vu du nombre de fleurs utilisées. L'huile essentielle de rose serait connue depuis la nuit des temps et serait l'une des premières huiles essentielles extraite des fleurs.

Son parfum, particulièrement agréable, et son caractère luxueux (du fait de sa fabrication) en font un produit de choix et de qualité pour le monde de la parfumerie et de la cosmétique. Ses effets thérapeutiques sont exploités en pharmacologie.

Les vertus tonifiantes, antiseptiques et astringentes de cette huile sont très efficaces sur les divers maux ORL (gingivites, stomatites, amygdalites, angines...) et intestinaux (diarrhées...). Elle peut être alors utilisée en gargarisme ou en inhalation. Mais il faut noter cependant que le coût élevé de cette huile la rende peu utilisable pour ses soins, d'autant que d'autres huiles plus abordables agissent aussi très efficacement sur ces problèmes.

Conseillée en cosmétologie pour les soins du visage, ses propriétés de tonifiant et régénérant des cellules tissulaires en fond un soin primordial des ongles cassants et des peaux sèches, gercées, ridées ou brûlées par le soleil.

Ses fonctions hémostatiques et cicatrisantes sont utiles pour lutter contre les cicatrices, certaines dermatoses et certains ulcères.

Nom botanique : Rosa Damascena
Famille : Rosacées.
Habitat : Orient, Perse.
Parties utilisées : pétales.
Parfum : riche, intense, doux et rosacé.
Principaux composants : Citronnélol, alcool phényléthylique, géraniol, acétates rhodinyle et géranyle.
Qualités thérapeutiques : Tonifiant et régénérateur des cellules cutanées, légèrement dépurative, cicatrisante et hémostatique, antiseptique, aphrodisiaque, antidépresseur, astringente, antispasmodique, laxative, tonicardiaque, antimigraineux.
Indications : Vieillissement cutané (couperose, rides...), plaies saignantes, impuissance et frigidité, stress, insomnie, fatigue et déprime, troubles menstruels, palpitations, insuffisances circulatoires, maux de tête, gingivite, maux de gorge, stomatites.
Modes et précautions d'utilisation : Usage externe (diffusion, massage et bains) et interne. Tenir hors de portée des enfants. Fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant et aux femmes ayant fait des fausses couches. Réchauffer le flacon avant utilisation car l'huile à tendance à figer

La sauge, ayant des vertus semblables aux hormones féminines, est souvent associée à la lune. (Le cycle lunaire ayant la réputation d’agir et de régir les fonctions féminines). Il existe un dicton italien qui illustre à merveille ces liens intrinsèques : "L’épouse commande à la maison quand la sauge pousse bien dans le jardin". De part, ses vertus féminines, la sauge lutte efficacement contre les troubles du cycle féminin (règles douloureuses, absence de règles, syndrôme prémenstruel, ménopause...).

Les personnes dépressives, lunatiques, irritables étant aussi très sensibles à la lune seront réceptives aux vertus antidépressives, réquilibrantes du système nerveux et euphorisantes conférées à la sauge.

L’huile essentielle de sauge sclarée est un euphorisant et un régulant naturel puissant, elle lutte efficacement contre tous les effets secondaires de la fatigue et du stress (contractions musculaires, déprime, anxiété, transpiration excessive, peau sèche ou grasse, cheveux gras, ternes ou fatigués, chute de cheveux...). En massages, frictions ou bains, elle favorisera la détente et la circulation sanguine tout en éliminant les toxines et la rétention d’eau.

Sa capacité antispasmodique indique particulièrement l’utilisation, en inhalation, de l’huile essentielle de sauge sclaréee dans les cas d’asthmes ou de bronchites.

En gargarisme, ses effets antiseptiques agissent directement sur les maux de gorges, les aphtes et les stomatites.

IMPORTANT : Contrairement à la sauge officinale, la sauge sclarée ne contient pas de substances toxiques pour le système nerveux, il n’y a donc pas de risques de convulsions associés à son utilisation en arômathérapie.

Nom botanique : Salvia sclarea
Famille : Labiacées.
Habitat : Europe méridionale.
Parties utilisées : parties aériennes de la plante (fleurs et feuilles).
Parfum : doux, herbeux, camphré, aromatique.
Principaux composants : acétate de linalyle, linalol, germacrène D, sclaréol.
Qualités thérapeutiques : Rééquilibre le système nerveux, antispasmodique, régulant et régénérateur cutané et capillaire, antidépresseur, euphorisant, antitranspirant, antiseptique, astringent, dépurative, digestive, stimulant et régulateur des menstruations, aphrodisiaque.
Indications : Tension nerveuse et contractions musculaires, asthme et bronchite, cheveux gras, fortifiant et repousse capillaire, peau sèche, grasse ou vieillissante, déprime, fatigue et stress, sudation excessive, aphtes, stomatites, digestion lente, règles douloureuses, syndrôme prémenstruel, ménopause, frigidité et impuissance.
Modes et précautions d’utilisation : Externe uniquement (diffusion, massage). Tenir hors de portée des enfants. Contre-indiquée aux femmes enceintes ou allaitant. L’association avec de l’alcool provoque nausées, vomissements, migraines et cauchemards.


 

La caractéristique essentielle de cette huile est son exceptionnel pouvoir antibactérien et antifongique particuliérement efficace sur la flore et les infections intestinales. De ce fait, cette huile est tout indiquée lors d’épisodes de diarrhées ou de gasto-entérites. Mais ses qualités antiseptiques, antalgiques, antifongiques et antibactériennes sont aussi appréciables lors d’infections génitales ou générales comme les urétrites, les cystites, les douleurs des seins et diverses infections de la sphère Oto-Rhino-Laryngologique.

Le géraniol a la vertu de drainer efficacement la lymphe, per-cutané, sans irriter la peau. De plus, l’huile essentielle de palmarosa à une action bénéfique et revitalisante sur les cellules de la peau ainsi, quelques gouttes de cette huile ajoutées à n’importe quel traitement cutané l’enrichiront efficacement et lui associeront les effets bénéfiques de l’huile de palma rosa : cicatrisante, astringente, stimulatrice de la circulation, antifongique, régénératrice des cellules cutanées, hydratante et régulatrice du sébum. C’est un soin adapté aux peaux vieillies, sèches ou abimées par l’eczéma, les mycoses, l’acné et les plaies et dermites diverses. Elle se met en application locale ponctuellement ou en soins cutanés journaliers (pure ou diluée) pour combattre les rides et les peaux asséchées.

L’huile de palma rosa entraine une détente psychique et chasse les idées noires, à l’image de l’huile de rose, la douceur de son action la rende propice aux amours romantiques. Pour être performante elle s’utilise alors en dilution dans un bain pour la détente, ou en frictions aphrodisiaques sur les reins.

Son doux parfum fleuri invite à la détente et au bonheur simple, il est appréciable et flatte l’odorat lorsque l’huile est diffusée dans l’air ambiant.

Ces vertus, proche des huiles plus onéreuses comme l’huile essentielle de jasmin, d’orange ou de rose, en font un faussaire naturel : efficacité à moindre coût ! Notons par ailleurs, que le parfum particulièrement doux et fleuri de cette huile, proche de celui de la rose, en font un substitut très prisé dans la conception des contres-façons d’Huiles Essentielles de Rose et de Géranium.

Nom botanique : Cymbopogon martinii
Famille : Graminacées
Habitat : Inde
Parties utilisées : herbe (parties aériennes)
Parfum : doux et fleuri.
Principaux composants : géraniol.
Qualités thérapeutiques : Draineur lymphatique, stimulant de la circulation sanguine, antiseptique, bactéricide, fongicide, cicatrisant, astringent, stimulant cellulaire, tonique et aphrodisiaque, antalgique.
Indications : traitement cutané (mycose, eczéma, crevasses, acné, dermites, plaies), infections intestinales, atonie digestive, atteintes uro- gynécologiques (mycoses vaginales, salpingites, urétrites, vaginites, cystites), atteintes ORL (sinusites, otites, rhinopharyngites), dépression, stress, irritabilité, facilite l’accouchement, douleurs.
Modes et précautions d’utilisation : Externe (massage, diffusion, bain) et interne (inhalation, gargarisme). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Contre-indiquée aux femmes enceintes sauf pour faciliter l’accouchement.

 

Ses qualités antiseptiques en font une huile privilégiée pour le traitement, par nébullisation, des infections des voies aériennes à type de rhumes ou de bronchites. Elle renforce le système immunitaire aidant le corps à lutter contre les accès de fièvre ou les aphtes par exemple.

Tonique et revigorante, elle revitalise le corps lors de son adjonction à l’eau du bain. En diffusion, elle calme l’agitation des enfants et prépare au sommeil luttant ainsi contre l’insomnie. En massage, elle agit sue l’anxiété et le stress et calme efficacement les personnes hypersensibles. Ces vertus sont surtout appréciables en hiver lorsque le corps manque cruellement de vitamines et de soleil et que l’humeur est morose.

Son action, d’une efficacité incontestable sur l’appareil digestif, la préconiserait, en massage, pour traiter les troubles à type de constipation, de perte d’appétit, de digestion difficile ou douloureuse. Cependant, le coût particulièrement exorbitant de cette huile la cantonne aux traitements cutanés et aux produits de luxe. En effet, cette huile se retrouve dans la cosmétologie, en entrant dans la composition de savons, de parfums précieux et de crèmes riches, hydratantes et efficaces pour lutter contre les effets de l’âge.

Enfin, assainissant aérien et désodorisant, son parfum fruité et délicat associé à son efficacité antiseptique se développent de manière optimale en cas de dispersion par diffusion.

Le parfum d’agrume de cette huile est particulièrement appréciable lors de son utilisation comme arôme culinaire notamment dans les mets sucrés, tels que les crêpes ou les beignets, mais aussi dans les sauces accompagnant les poissons par exemple.

Notons qu’il ne faut pas confondre l’huile essentielle d’orange douce avec celle de l’orange amère quoique de vertus similaires et extraites toutes deux des zestes pressés à froid. L’oranger amer, ou bigaradier, donne des fruits plus petits impropres à la consommation, ses feuilles et ses rameaux frais donnent naissance à l’huile essentielle de petits grains (particulièrement conseillée pour les peaux grasses et asphyxiées, en cas de sudation excessive, d’insomnie et de stress), tandis que des fleurs sera extraite l’huile essentielle de néroli (rééquilibrante du système nerveux et tonicardiaque) qui donnera ensuite, par distillation, l’eau de fleur d’oranger.

Nom botanique : Citrus sinensis
Famille : Rutacées
Habitat : Chine
Parties utilisées : écorces des fruits
Parfum : pelure d’orange, fruité
Principaux composants : Limonène, Linalol
Qualités thérapeutiques : Hydratante, régénérante des cellules cutanées, antifongique, antiseptique notamment pulmonaire, dépurative, tonique, rafraichissante, relaxante, sédative, antispasmodique, désodorisante, arômatique.
Indications : Peaux fatiguées par l’âge, dermites, digestion difficile, perte d’appétit, spasmes abdominaux, constipation, bronchite, rhume, grippe, stress, fatigue hivernale, dépression, anxiété et hypersensibilité, agitation des enfants (par diffusion), insomnie, désodorisant ambiant, arôme culinaire.
Modes et précautions d’utilisation : Externe (massage, diffusion, bain) et interne (inhalation, gargarisme, parfum culinaire). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Huile photosensibilisante, ne pas s’exposer au soleil lors d’une utilisation cutanée. Dilution obligatoire car risque d’irritation de la peau à forte dose. Oxydation rapide de l’huile qui limite sa pérennité.

l'huile essentielle de menthe poivree : ses vertus stimulantes, fortifiantes et purifiantes du système digestif et sanguin en ont fait une des huiles essentielles primordiale dans le traitement des spasmes gastriques, des ballonnements, des colites ... Diluée dans un verre d’eau, elle stimule la fonction hépato biliaire par ses pouvoirs dépuratifs et combat l’anxiété, la nausée et l’indigestion.

Pour combattre la fatigue et tonifier le corps elle sera rajouter dans l’eau du bain et appliquée localement sur les tempes en cas de céphalées ou de mal des transports. Le parfum de la menthe aide à la concentration, réveille l’esprit et combat la paresse et l’apathie, elle est indiquée en cas de fatigue intellectuelle ou post- prendiale.

Diluée, en application locale (par cataplasmes avec des compresses) elle soigne les dermites à type d’eczéma ou de prurit par son action anti-inflammatoire et cicatrisante, en gargarisme elle traite les affections buccales à type d’aphtes, de douleurs dentaires, de gingivites ou de mauvaise haleine.

En nébulisation elle est efficace sur les toux grasses, spasmodiques ou asthmatiques et sur les bronchites grâce à son action expectorante et antispasmodique.

Enfin, diluée et frottée sur la peau ou sur l’oreiller, elle éloigne les moustiques et les insectes.

P.-S. Nom botanique : Mentha piperita
Famille : Lamiacées
Habitat : Italie
Parties utilisées : parties aériennes avant la floraison.
Parfum : pénétrant, doux-amer, fort et frais.
Principaux composants : Menthol, menthone.
Qualités thérapeutiques : Antispasmodique, hépatique, digestive, astringente, antimigraineuse, expectorante, anti-inflammmatoire, tonique du système nerveux, vermifuge, insecticides, antitussive, cicatrisante, sédative, aphrodisiaque.
Indications : Aérophagie ou somnolence post-prendiale, mal des transport, éloigner les insectes volants, soins de la bouche, caries, céphalées, épuisement intellectuel, fatigue, coliques hépatiques, nausées, douleurs musculaires, fièvre, grippe, bronchite, toux spasmodique sans expectoration, dermites ,migraine, sinusite, laryngite, rhinite. Modes et précautions d’utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme, lotion) et interne (inhalation, gargarisme, infusions). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 6 ans. Huile pouvant être rafraichissante, piquante ou brûlante en fonction des personnes, la tester individuellement. Faible taux de menthe dans une dilution de plusieurs huiles pour dynamiser leurs effets (si le taux de menthe est trop fort les autres huiles ne sauront pas s’exprimer). Dilution obligatoire pour une utilisation cutanée car risque d’irritation.

Réputé pour ses vertus digestives le basilic avait une autre fonction sous l’Antiquité, réputé divin, il protégeait les hommes et les plantations en repoussant le mal et en favorisant la santé. En réalité les propriétés du basilic sont doubles et inverses : tonique du système nerveux, il redonne vitalité et apaisement, c’est un antidépresseur et un euphorisant mais à forte dose il provoque somnolence et hypnose.

Outre soigner toutes les affections digestives existantes par ses vertus digestives, antibactériennes, antivirales et anti-infectieuses, l’huile essentielle de basilic soigne aussi, depuis des temps très reculés, les infections de l’appareil respiratoire (à type de sinusites, rhumes, bronchites ou toux chroniques) et musculaires comme les crampes, les douleurs musculaires, la spasmophilie, etc. Cette huile est appropriée pour les personnes voyageant à l’étranger (pour soigner les diarrhées bactériennes comme le tourista par exemple) et pour les sportif ou les personnes devant exercer une activité physique intense.

Bon antispasmodique, l’huile essentielle de basilic soulage les spasmes intestinaux , les règles douloureuses, les crampes d’estomac ...

C’est un puissant stimulant intellectuel, il lutte contre la fatigue, la migraine et l’épuisement intellectuel. Antidépresseur et euphorisant il revitalise les personnes affaiblie ou dépressive en leur redonnant "un coup de fouet" et en tonifiant le système nerveux.

L’utilisation de cette huile est fortement déconseillée en applications cutanées, notamment sur les peaux fragiles, à cause d’irritations importantes. Il est aussi primordial de limiter l’utilisation de cette huile dans le temps et dans les quantités car une concentration élevée ou une dose trop importante de cette huile entrainent une somnolence proche de l’hypnose.

P.-S. Nom botanique : Ocymum basilicum
Famille : Labiacées
Habitat : Asie
Parties utilisées : parties aériennes (feuilles)
Parfum : frais, piquant, balsamique
Principaux composants : méthylchavicol, linalol, estragol, pinène
Qualités thérapeutiques : Tonique nerveux, stimulant surrénal, digestive, antiseptique, antispasmodique, fébrifuge, régulatrice des menstruations, décontractant musculaire, anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne digestive, immunostimulante, stimulant intellectuel.
Indications : Anxiété, dépression, fatigue, épuisement intellectuel, piqûres d’insectes, migraine, digestion difficile (constipation, gastrite, gastro-entérite, crampes d’estomac, vomissements, coliques aérophagie...), toux, sinusite, bronchite, rhume, douleurs musculaires, menstruations peu abondantes et/ou douloureuses, spasmes musculaires, crampes du bas du ventre, spasmophilie.
Modes et précautions d’utilisation : Interne (sur comprimés, infusions, inhalations). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 12 ans. Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitant. Applications cutanées contre-indiquées ou diluée fortement dans une huile de base avant applications.Utilisation sur de courtes périodes. Attention : effets hypnotiques à forte dose.

La marjolaine est connue depuis l’antiquité mais ses vertus furent controversées ; lorsque l’épousée se faisait une couronne de ses fleurs, les religieuses l’utilisaient pour ses qualités anaphrodisiaques (c’est-à-dire inhibitrices des désirs sexuels). Riche en terpinéol, l’huile essentielle de marjolaine est un puissant antispasmodique stomachique, elle calme les spasmes et plus particulièrement ceux de l’estomac et du colon, son action laxative et digestive contribue au bien être digestif et intestinal.

Outre ses propriétés sur les appareils digestif et sexuel, l’huile de marjolaine a des effets notables sur le système psycho-sensoriel ; elle est particulièrement efficace, en massages, en bains ou en infusions, pour les personnes somatisant ou ayant des troubles nerveux importants à type d’hypertension, de vertiges, de tachycardies, de crises d’angoisses, de tics, de douleurs gastriques ou de spasmes abdominaux ... Elle atténue le rôle du système sympathique pour favoriser l’action relaxante et reposante du système parasympathique.

Tonifiante du flux sanguin elle est à proscrire en cas de règles abondantes ou de grossesse. En revanche, cette vertu, associée à son pouvoir analgésique, la conseille de prime abord pour les femmes ayant des menstruations douloureuses et peu abondantes.

Ses actions antiseptiques, antispasmodiques et expectorantes en font une des huiles les plus efficace sur le système respiratoire. Utilisée en inhalation, en massage ou en bain, elle calme les toux spasmodiques, les rhumes, les grippes, les bronchites et l’asthme.

Lors de douleurs articulaires ou musculaires elle sera appréciée en applications locales, par massages ou par frictions, développant alors toutes ses fonctions réchauffantes, antirhumatismales, analgésiques et sédatives. Elle est utile pour les sportifs car elle stimule l’élimination des toxines grâce à son effet tonifiant du flux sanguin.

Antidépresseur et tonique, elle est préconisée pour les personnes chagrines, asthéniques ou faibles.

Antitoxique, elle sera utilisée en applications locales sur les boutons pour inactiver le venin des insectes inoculé par piqûre.

P.-S. Nom botanique : Origanum majorana
Famille : Lamiacées
Habitat : Orient et Moyen-Orient
Parties utilisées : parties aériennes fleuries
Parfum : chaud, épicé
Principaux composants : terpinéol-4, terpinène
Qualités thérapeutiques : antiseptique, antitoxique, antispasmodique, antioxydante, tonique, analgésique, cicatrisante, antirhumatismale, digestive, expectorante, sédative, hypotensive, laxative, anaphrodisiaque, réchauffante, antidépresseur.
Indications : Asthénie, faiblesse, stress, nervosité, crampes, spasmes, troubles digestifs, inappétence, douleurs menstruelles, hypertension, grippe, rhume, asthme, bronchite, ballonnement.
Modes et précautions d’utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme, lotion) et interne (inhalation, gargarisme, infusions). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Ne pas utiliser en cas de grossesse ou d’allaitement. Ne pas utiliser à doses élevées car risque de vertiges et de sédation. Utiliser sur une période courte car risque, plus ou moins minime, de dépendance.

Le parfum de la mandarine a la réputation d’agir sur l’humeur en calmant les personnes nerveuses notamment.

L’huile essentielle de mandarine est obtenue par pressage à froid, et sans solvant, de l’écorce du fruit avant d’être centrifugée. Il faut donc énormément de fruits pour obtenir un kilo d’huile, ce qui explique le coût relativement élevé du produit fini.

L’utilisation de l’huile essentielle de mandarine prévaut chez les enfants grâce à sa délicatesse incontestée et sa richesse en brome qui a de véritables vertus calmantes. Utilisée en massage -sur la plante des pieds ou le plexus solaire en particulier- ou en diffusion, elle agit sur leur douleurs intestinales, leur angoisse et leur énervant tout en les préparant efficacement au sommeil.

Réputée pour son action modératrice du système nerveux (diminue l’angoisse, le stress les tensions nerveuses et les comportements hystériques), elle a aussi des propriétés reconnues sur le système digestif. En facilitant la fonction gastrique et hépatique tout en étant antispasmodique et sédative, elle lutte contre les flatulences, le hoquet et les spasmes intestinaux.

Son action antiseptique, drainante et stimulante du système lymphatique lui donne, tout comme l’huile essentielle d’orange, une place d’honneur dans le traitement de l’acné et de la séborrhée, des verrues et des vergetures et de la cellulite et de la rétention d’eau.

Très prisée pour sa flagrance douce, fraîche et fruitée, l’huile essentielle de mandarine entre tant dans la composition de nombreux parfums et produits cosmétiques, comme les crèmes ou les savons, que dans la cuisine où elle est une essence arômatique très goûteuse.

P.-S. Nom botanique : Citrus réticulata
Famille : rutacées
Habitat : Chine
Parties utilisées : zestes
Parfum : agrume, frais et doux



24/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Design by Kulko et krek : kits graphiques