LE YOGA UN ART DE VIVRE POUR VOUS

les huiles essentielles

L'Eucalyptus a la particularité d'évoluer physiquement au cours de sa croissance, les troncs jeunes sont constitués de feuilles ovales, opposées, minces, recouvertes d'un enduit cireux et de couleur vert-bleu tandis que les troncs âgés ont des feuilles pointues en forme de faux, vert-gris, alternes qui ne présentent que leur tranches au soleil. Les feuilles de l'Eucalyptus peuvent atteindre 20 cm de long pour 3 à 5 de large.

Surnommé l'"arbre de la fièvre" (mais aussi gommier bleu ou Eucalyptus officinal), l'Eucalyptus est réputé fébrifuge. Antiparasitaire, antiseptique et assainissant des sols, il est très souvent planté dans les zones marécageuses où vivent les moustiques porteurs du paludisme. Son huile essentielle est obtenue par la distillation des feuilles et des rameaux séchés que l'on récolte de juin à septembre. Les feuilles sont d'abord séchées rapidement au soleil avant de continuer la séchage à l'ombre. Elles sont ensuite conservées dans des bocaux hermétiques car leur essence est très volatile.

Antiseptique, fébrifuge, expectorant, fluidifiant, antimicrobien, antibiotique naturel et purifiant aérien l'eucalyptus est particulièrement efficace contre les pathologies broncho-pulmonaires (toux, catarrhe, grippe, sinusite, voies aériennes congestionnées) et la fièvre lorsqu'il est utilisé en inhalation ou en vaporisation. Notons, que ses qualités sont aussi très efficientes sur les affections gastro-intestinales.

Son action stimulante est efficace en frictions ou massages du dos ou de la poitrine lorsque l'on a pris froid ou que l'on est fatigué.

Diluée, l'huile essentielle d'Eucalyptus est efficace sur les plaies, les ulcères et les affections allergiques cutanées grâce à ses facultés antiseptiques et cicatrisantes.

Son pouvoir antiparasitaire est apprécié pour traiter les animaux porteurs de parasites ou pour éloigner les insectes.

 

Nom botanique : Eucalyptus globulus
Famille : Myrtacées
Habitat : Australie
Parties utilisées : feuilles et rameaux âgés uniquement.
Parfum : camphré, boisé
Principaux composants : cinéole-1,8, alpha-pinène, pinocarvéol, globulol
Qualités thérapeutiques : Antiseptique urinaire et pulmonaire, anticatarrhale, déodorante et assainissante aérienne, cicatrisante, antiparasitaire, balsamique, anti-oxydante, fluidifiante, expectorante, antirhumatismale, stimulante, fébrifuge.
Indications : affections des voies respiratoires, grippe, sinusite, catarrhe, fièvre, cystite, plaie, brulûre, rhumatisme, affections cutanées allergiques.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme, vaporisation) et interne (inhalation). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants, préférer l'huile essentielle de niaouli aux propriétés similaires mais à l'action plus délicate. Fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant. Ne pas ingérer. Dilution obligatoire pour applications cutanées car risques d'irritations de la peau. A prendre sous surveillance médicale car les surdosages provoquent des troubles neurologiques et digestifs.

La lavande est connue depuis des temps très reculés, les romains l'utilisaient pour leurs ablutions d'où son nom. En effet, le terme "lavande" dérive du mot latin "lavare" qui signifie "se laver". Ses qualités antiseptiques, assainissantes, parasiticides et déodorantes sont particulièrement exploitées dans l'entretien de la maison en diffusion ou sous forme de sachets arômatiques, elle est couramment placée dans les armoires (sous forme de petits sachets de tissus qui diffusent ainsi doucement et longuement sa flagrance et ses vertus) et se révèle efficace, ajoutée au shampooing, contre les poux.

Les composants de l'huile essentielle de lavande ayant des propriétés très efficaces sur le système nerveux, cette huile est utilisée sous forme de massage, de bain et de diffusion, pour lutter contre le stress, l'angoisse, l'agitation et les maux de tête mais aussi pour tonifier les personnes fatiguées ou abattues et faciliter le sommeil.

Antiseptique, antimicrobienne, analgésique et stimulante du système immunitaire, elle lutte efficacement contre les infections. Ses actions antispasmodique, diurétique et apaisante la rendent efficace sur les atteintes du système respiratoire à type de toux quinteuses, d'asthme... et sur le système génito-urinaire en diminuant les douleurs menstruelles et les infections urinaires.

Ses diverses qualités en font une huile privilégiée dans les traitements des maladies cutanées et les plaies. Elle est particulièrement efficace, diluée dans une huile de base ou une crème, contre les brûlures et les coups de soleil, les mycoses et favorise la désinfection et la cicatrisation des plaies.

Son pouvoir antitoxique la préconise pour lutter contre les piqûres d'insectes. Il parait, que les chasseurs l'utilisent pour soigner leurs chiens lors de morsures de serpent. Il est donc intéressant d'avoir un flacon de cette huile dans la pharmacie de secours lors de voyage ou de promenades pour se prémunir des insectes et des poux et se soigner lors de plaies, piqûres ou brûlures). Notons, que l'huile essentielle de lavande est souvent falsifiée par des lavandes clonales ou du lavandin, pour être sûr d'acquérir de l'huile essentielle de lavande il faut exiger une lavande H.E.B.B.D. (Huile Essentielle Botanique et Biochimiquement Définie).

P.-S. Nom botanique : Lavandula augustifolia
Famille : Lamiacées
Habitat : bassin méditerranéen
Parties utilisées : sommités fleuries
Parfum : floral, frais et pénétrant
Principaux composants : acétate de linalyle, linalol
Qualités thérapeutiques : Analgésique, antidépressseur, antispasmodique, antirhumatismale, antiseptique, cicatrisante, anti-inflammatoire, anti-infectieuse, antimycosique, apaisante, antimigraineuse, antitoxique, parasiticide externe, diurétique, régulatrice du système nerveux, tonique, déodorante.
Indications : troubles digestifs, troubles du systèmes nerveux (agitation, anxiété, étourdissement, syncope), affections de l'appareil respiratoire (toux quinteuse, asthme, grippe), infections génitales et urinaires, maladies cutanées, plaies et brûlures, piqûres d'insectes rhumatismes, maux de tête.
Mode et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Ne pas avaler.

La plante est herbacée vivace aux rhizomes ramifiés et tuberculeux à partir desquels partent de longues tiges pouvant atteindre 1 mètre de haut. Elle possède des feuilles alternes et lancéolées ainsi que des fleurs violettes, rassemblées en épis. Le gingembre pousse de nos jours à travers le monde entier et reste apprécié pour son arôme et ses vertus diverses. Notons qu'il est particulièrement connu pour ses vertus aphrodisiaques !

L'huile essentielle de gingembre est obtenue par distillation de la racine prélevée sur la plante après la floraison.

L'action pour laquelle le gingembre est le plus connu est, sans nul doute, la stimulation sexuelle. Dans toutes les contrées du monde le gingembre entre dans la composition de filtres et de potions aphrodisiaques. Tantôt mêlé au poivre, tantôt au miel ... il a cependant une action moins rapide que sa réputation lui donne (le poivre a par exemple une action beaucoup plus "combustible" puisqu'elle est quasi immédiate). La légende veut que Nostradamus avait composé un mélange explosif (à base de gingembre, poivre, cannelle et clous de girofle) à la suite duquel on mourrait dans des contorsions horribles si l'objet désiré n'était pas chéri immédiatement.

Outre ses vertus aphrodisiaques qui l'ont rendu célèbre, le gingembre est réputé pour être très efficace sur le système digestif. En effet, il facilite la digestion, combat les nausées, ouvre l'appétit et élimine l'excès d'eau du corps en stimulant la sudation. Il parait qu'une infusion de gingembre après un excès de boisson est particulièrement bénéfique pour le système digestif. Il entre dans la composition de nombreux plats culinaires pour ses qualités aromatiques et sa propriété digestive, on le retrouve notamment dans le pain d'épice.

Ses qualités antiseptiques, antispasmodiques et fébrifuge en font une huile essentielle appréciée pour traiter -par infusions, décoctions, gargarismes ou bains- les infections liées au froid (grippe, rhume, maux de gorge et prévention des contagions) et combattre la fièvre.

En bain, massage, cataplasme ou friction, son action réchauffante et tonique agit particulièrement sur les douleurs rhumatismales ou musculaires.

P.-S. Nom botanique : Zingiber officinalis
Famille : Zingibéracées
Habitat : Inde, Chine
Parties utilisées : racines fraîches
Parfum : chaud, épicé, aromatique, boisé.
Principaux composants : alpha-zingibérène, bêta-sesquiphéllandrène
Qualités thérapeutiques : tonique, stimulante, réchauffante, aphrodisiaque, digestive, antiseptique, antispasmodique, fébrifuge, anti-fermentation, anti-migraineuse.
Indications : Douleurs rhumatismales et musculaires, problèmes digestifs, nausées, maux de tête, problèmes de mémoire, insuffisance respiratoire, grippe, fatigue sexuelle, épuisement.
Mode et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme) et interne (inhalation, infusions, décoctions, gargarisme). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Contre-indiquée pour la femme enceinte. Dilution obligatoire car risques d'irritations de la peau, à utiliser avec modération.

Le géranium pousse sur les terrains calcaires, pauvres et ombragés. Cette herbacée, haute de 40 cm, se constitue d'une tige ronde et velue, le long de laquelle se trouvent des feuilles à plusieurs lobes, opposées et pétiolées. Au bout de long pédoncules se trouvent les fleurs rouges sombres.

L'huile essentielle de la plante est extraite par distillation des parties aériennes récoltées avant la floraison. Cette huiles est très prisée par le monde de la cosmétique pour ses vertus apaisantes sur les peaux sèches et irritées et pour sa fine odeur de rose. Notons que l'huile essentielle de géranium Bourbon est plus appréciée par le monde de la parfumerie que son homologue d'Egypte car elle possède un parfum plus fin et fleuri que cette dernière.

Ses qualités antiseptiques, cicatrisantes, alti-inflammatoires et hémostatiques font de cette huile un traitement particulièrement préconisé en cas d'ulcéres, de stomatites, de brûlures, de blessures, d'hématomes, de dermites, d'acné ou de peau séche, irritée ou abîmée par l'âge (rides, ridules d'expression, de sécheresse, de soucis ...) en rendant douceur et souplesse à cette dernière. Elle est également efficace, associée aux huiles essentielles de mandarine, et de lavande, pour prévenir les vergetures dès le 5eme mois de grossesse ou lors de régime.

Son action régulante du système nerveux la rende efficace en cas de surexcitation, d'énervement ou d'agitation des enfants.

Etant anti-inflammatoire et diurétique elle soulage la congestion, par engorgement, des seins des femmes qui allaitent et élimine efficacement les toxines du corps mais elle agit aussi sur le cortex surrénal en le stimulant et en favorisant, par conséquent, la relaxation et lutte donc efficacement contre la fatigue et le stress.

Associée à la citronnelle, l'huile essentielle de géranium se révèle être très efficace, en diffusion ou en application cutanée, pour éloigner les moustiques.

P.-S. Nom botanique : Pelargonium asperum bourbon
Famille : géraniacées
Habitat : Afrique
Parties utilisées : parties aériennes de la plante.
Parfum : frais, doux, légèrement mentholé, semblable à la rose
Principaux composants : citronnelol, géraniol, formiate de citronellyle, guaiadiène-6,9, isomenthone (7%).
Qualités thérapeutiques : Antidépresseur, antiseptique, cicatrisante, tonique, astringente, régulante du système nerveux, hémostatique, phlébotonique, antispasmodique, relaxante, antinévralgique, éloigne les insectes, anti-inflammatoire, régénérante et régulante cutané, dépurative et diurétique, éloigne les insectes.
Indications : Anxiété, asthénie, fatigue nerveuse, surmenage, hémorroïdes, phlébites, varices, vergetures, mycoses cutanées, acné, peau grasse et peau sèche, dermatose, brûlures 1er degré, plaies saignantes, hématome, eczéma, cellulite, engorgement mammaire, douleur, maux de gorge, élimination des toxines, éloigner les insectes.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, associée à un shampooing, diffusion, bain, cataplasme) et interne (inhalation, infusions, décoctions, gargarisme). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 8 ans. Fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant. Ne pas administrer aux personnes âgées fragiles. Dilution obligatoire car risques d'irritations de la peau.

Le genévrier est connu et utilisé depuis l'Antiquité à des fins thérapeutiques et religieuses, il est particulièrement réputé pour ses fonctions expectorantes, antirhumatismales et diurétiques ; il est, d'ailleurs, l'une des plantes les plus diurétiques connues de nos jours. Associé au mal ou tout du moins au monde noir, le genévrier est dit plante "atra", c'est à dire "noire" en latin. Ainsi, les branches du genévrier étaient utilisées en encens, sous l'Antiquité, pour faire des offrandes aux divinités infernales, la plante était aussi utilisée dans les messes noires pour en renforcer le pouvoir magique ou dans les décoctions de filtres amoureux pour réveiller le pouvoir érotique des amants.

L'histoire biblique confère au genévrier des pouvoirs de protection ; en effet, la Vierge Marie et l'enfant Jésus se seraient cachés sous cet arbuste épineux pour se protéger de l'infanticide ordonné par Hérode à l'encontre du peuple juif. Elie, quand à lui, très angoissé, aurait retrouvé plénitude et vitalité en mangeant les baies de cet arbre. Sans doute est-ce dû à cette tradition biblique que le genévrier est le symbole de l'épreuve ultime, de la limite à dépasser pour affronter la mort et atteindre la purification et la renaissance.

L'huile essentielle est tirée, par distillation, des baies séchées du genévrier. Elle est utilisée en condiment arômatique particulièrement pour ses vertus digestives. En effet, ses qualités antispasmodiques, dépuratives, diurétiques et astringentes facilitent l'élimination des toxines organiques notamment de l'acide urique à l'origine des crises de goutte. Grâce à ses fonctions, elle est efficace sur la cellulite et la circulation lymphatique en activant la circulation sanguine tout en purifiant le sang. C'est un excellent adjuvant au régime amincissant lorsqu'elle est utilisée en massages.

En massages ou en bains, elle agit comme décontractant musculaire, calme le stress et l'anxiété des personnes fatiguées, peureuses ou frileuses.

Ses actions antiseptiques, cicatrisantes et astringentes rendent l'huile essentielle de genièvre de baies efficace sur les dermites à type d'eczéma, l'acné et la séborrhée en applications locales sous forme de compresses. Elle est aussi très efficace sur les hémorroïdes en bains de siège ou ajoutée à des crèmes spécifiques.

Cette huile essentielle est aussi appréciée pour lutter contre la grippe, la toux ou la bronchite de part ses vertus antiseptiques et expectorantes.

P.-S. Nom botanique : Juniperus communis
Famille : Cupressacées
Habitat : Europe
Parties utilisées : baies vertes (galbules)
Parfum : balsamique, frais et doux.
Principaux composants : alpha-pinène, béta-myrcène, germacrènes, sabinène, 4-terpinéol
Qualités thérapeutiques : antiseptique, cicatrisante, dépurative, diurétique, tonique, antirhumatismale, astringente, expectorante, sudorifère, digestive, drainante, décontractante musculaire, antispasmodique.
Indications : excès d'acide urique, cellulites, hyperuricémie, rhumatismes, acné, dermites, séborrhée, dysménorrhée, cystite, grippe, toux, bronchite, anxiété, stress, courbatures, crampes, torticolis, digestion difficile.
Mode et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme) et interne (inhalation, infusions, décoctions, gargarisme). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitant. Ne pas administrer en cas de maladies rénales. Dilution obligatoire pour applications cutanées car risques d'irritations de la peau.

L'huile essentielle d'encens a une utilisation importante dans le massage notamment pour ses vertues dans le traitement de la peau et a son utilisation pour la creation de soin de la peau. Son indication principale therapeutique etmedicinale est en effet le traitement des peaux seches et mures, de l'acnee, de l'eczema et des cicatrices.

L'huile essentielle d'encens est obtenue par distillation de la resine de l'ecorce de ce petit arbre aux feuilles piquantes et aux fleurs rosees. Les proprietes psychologiques de l'huile essentielle d'encens sont la lutte contre l'anxiete et la tension nerveuse. Les proprietes medicinales etant elles la stimulation du systeme immunitaire, l'action tonifiante sur la peau et une action sur l'asthme, la bronchite et les rhumes.

Il ne vous reste plus qu'a partir a la decouverte de cette huile essentielle d'encens et d'en decouvrir tout ses aspects benefiques.

L'encens provient de l'arbre d'encens originaire du nord de l'Afrique. Lorsque cet arbre veut panser une plaie présente dans son écorce, il fabrique une résine qui comblera l'incision. De cette résine récoltée est alors extraite l'huile essentielle. Dans l'antiquité l'huile était extraite de la production naturelle de la résine, elle était donc rare est particulièrement onéreuse, actuellement les producteurs pratiquent des entailles régulièrement dans l'écorce des arbres afin de multiplier la production de résine.

Par étymologie latine encens veut dire brûlé (incendere). Cette résine est depuis toujours utilisée lors des cérémonies religieuses en signe d'offrande et d'adoration aussi bien dans les cultes orientaux qu'occidentaux ; elle est alors brûlée et produit une fumée à l'odeur très caractéristique, forte et parfumée. On attribut à l'encens le pouvoir d'établir le lien entre le divin et l'humain tout en purifiant l'air des ondes négatives et en stimulant les facultés psychiques. Il paraitrait que, dans l'antiquité, l'encens était tellement prisé, noble et divin pour les cérémonies religieuses que les producteurs étaient déclarés personnes sacrées, à tel point que les personnes communes, considérées comme impures, n'avaient aucun droit de les approcher.

L'encens était aussi très utilisé dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques comme dans le khôl, par exemple, pour ses vertus maquillantes et antiseptiques oculaires. Les égyptiennes l'utilisaient en masque de beauté pour ses pouvoirs antiseptiques, astringents et cicatrisants, il luttait alors contre les tâches cutanées, les rides, et les cicatrices.

Grâce à ses vertus antiseptiques, astringentes, expectorantes et anticatarhales, l'huile essentielle d'encens est particulièrement efficace sur les affections respiratoires (bronchite, toux, catarrhe, asthme). Elle sera alors utilisée en friction, ou massage, sur la poitrine ou en inhalation. L'encens est, d'ailleurs considéré comme un excellent antiseptique pulmonaire, ses vertus asséchantes le préconise donc dans de nombreuses maladies de l'appareil respiratoire (Il parait d'ailleurs, qu'il entrait, pour ses qualités antiseptiques et asséchantes, dans les ingrédients utilisés pour la momification). De plus, sa faculté de ralentir la respiration et de diminuer l'essouflement prédispose au repos et au recueillement, cette huile est donc aussi indiquée en cas de stress ou d'angoisse. Notons que ceux sont ces pouvoirs, découverts depuis longtemps, qui ont fait de l'encens un produit majeur des cérémonies sacrées, magiques ou ésotériques. Cet apaisement respiratoire et moral est très bénéfique sur les personnes dont l'état serait du type dépressif.

Ses facultés anti-hémorragiques, antiseptiques et cicatrisantes préconisent l'huile essentielle d'encens dans les pathologies urinaires ou génitales à type de cystite, de dysménorhhée ou de menstruations trop abondantes.

P.-S. Nom botanique : Boswellia thurifera
Famille : burséracées
Habitat : Région de la mer rouge
Parties utilisées : gomme, résine
Parfum : chaud, riche, doux, balsamique
Principaux composants : alpha-thuyène, alpha-pinène, limonène, bêta-myrcène, sabinène.
Qualités thérapeutiques : antiseptique, astringente, cicatrisante, expectorante, anticatarrhale, anti-hémorragique, antidépresseur, régénérant cutané.
Indications : toux ou catarrhe, bronchite, asthme, sinusite, immunité faible, dysménorrhée, ballonnements, cystite, angoisse, stress, état dépressif, prévention du vieillissement cutané, peau grasse.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme, vaporisation) et interne (inhalation, infusions, décoctions). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 12 ans. Déconseillée dans les trois premiers mois de grossesse.

La verveine de l'Inde, comme est surnommée la citronnelle, est très utilisée en arômatique culinaire dans la cuisine traditionnelle thaïlandaise et indienne ... pour les fins gourmets de plats épicés (carry, massalés, curry ...) l'essence de citronnelle se révèle un allier incontournable pour relever les saveurs et les parfums des épices utilisées, il suffit alors de rajouter 1 goutte d'huile essentielle par 500g de portion alimentaire.

Son parfum citronné en fait un répulsif d'insectes très efficace pour les hommes et les animaux tout en aseptisant et en désodorisant l'air ambiant. Il suffit alors de diffuser l'huile ou de se frictionner le peau de quelques gouttes d'huile essentielle diluées avant de s'exposer aux insectes pour éviter leur piqûres.

Mais l'huile essentielle de citronnelle à d'autres vertus beaucoup moins connues, employée en massage local externe, elle est notamment très efficace sur les douleurs articulaires, à type d'arthrite ou de rhumatismes) en apaisant ces dernières et en décontractant et soulageant les muscles en cas de tendinites, crampes et élongations.

D'autre part ses pouvoirs antiseptiques, fébrifuges et toniques la rendent propice aux soins des affections fébriles, de la fatigue, d'hyperhydrose ou de maux de tête. Elle s'emploi alors, en dilution, dans l'eau du bain, en friction, ou lors d'applications locales (notamment les tempes en cas de migraines). Outre le fait de soulager ses maux, elle rafraichit tout en revitalisant et désodorisant le corps. Elle est aussi utilisée en bain de pied pour soulager la fatigue, la douleur et la transpiration locales de ces extrémités.

une dernière vertu méconnue est sa fonction antispasmodique et stimulante qui facilite les digestion lente et soulage les abdomens ballonnés lorsqu'elle est utilisée en massage des régions gastriques et abdominales.

P.-S. Nom botanique : Cymbopogon nardus / Cymbopogon winterianus
Famille : poacées
Habitat : Inde et Asie du Sud-Est
Parties utilisées : feuilles
Parfum : frais et citronné
Principaux composants : citronnellal, géraniol, camphène, bornéol, méthylisoeugénol, citral.
Qualités thérapeutiques : tonique, stimulante, antiseptique, anti-bactérienne, insecticide, déodorante, digestive, rafraîchissante, antispasmodique, fébrifuge, anti-inflammatoire.
Indications : Eloigne les insectes, séborrhée, colites spasmodiques, digestion difficile, fatigue, migraine, fièvre, douleurs articulaires (rhumatisme, arthrite), douleurs musculaires (crampes, élongations), tendinites, transpiration excessive.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain, cataplasme, vaporisation) et interne (inhalation). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Contre-indiquée pour la femme enceinte ou allaitant. Ne pas ingérer. Dilution obligatoire pour applications cutanées car risques d'irritations de la peau.

Il existe diverses espèces de cèdres qui fournissent donc diverses huiles essentielles, celle dont il s'agit ici est l'huile du cèdre de l'Atlantique ou cèdre de l'Atlas. Une autre espèce très répandue avant la déforestation massive pour exploitée son bois était le cèdre du Liban ... mais de nos jours la plupart des huiles viennent du cedrus atlanticus.

L'huile essentielle du cèdre est extraite par distillation et pression à froid du bois de l'arbre. Cette huile est connue pour être, très probablement, la première huile essentielle utilisée à des fins cosmétiques et pharmaceutiques, elle entrait dans la composition des onguents utilisés lors des rites d'embaumements au temps de l'Egypte des pharaons et le bois du cèdre servait à faire les sarcophages imputrescibles.

Le cèdre redonne vitalité et énergie, ces qualités se retrouvent dans son huile essentielle qui agit merveilleusement sur le système respiratoire, circulatoire, urinaire et dermatologique. En effet, ses propriétés antiseptiques, stimulantes tissulaires, astringentes, cicatrisantes et antifongiques la rendent efficace sur les dermites, les feux de barbes (irritations dues au rasage) l'acné, le psoriasis, les mycoses de la peau et du cuir chevelu, l'eczéma, les pellicules et la chute des cheveux. Elle sera utilisée en massage, friction ou associée à des shampooings ou des lotions.

L'activité antiseptique de l'huile essentielle de bois de cèdre agit surtout sur les muqueuses notamment respiratoires, génitales et urinaires, elle soigne bronchites, toux, cystites et autres infections respiratoires et génito-urinaires et en particulier les affections chroniques.

Les propriétés drainantes de cette huile la rendent particulièrement efficace pour la cellulite et le drainage lymphatique sous forme de massage.

En diffusion, son arôme doux, chaud et boisé apporte une ambiance sereine tout en éloignant les moustiques et les mites par son pouvoir insectifuge.

P.-S. Nom botanique : Cedrus atlantica
Famille : abétiacées
Habitat : Maroc, Algérie
Parties utilisées : bois
Parfum : chaud, intense, boisé, doux, balsamique
Principaux composants : cedrènes, cédrol, cadinène.
Qualités thérapeutiques : antiseptique, stimulante tissulaire, astringente, antifongique, diurétique, aphrodisiaque, sédative, cicatrisante, antiparasitaire, répulsif ciblé d'insectes, stimulante de la circulation, draineur lymphatique.
Indications : maladies chroniques, affections respiratoires, infections urinaires, dermites, acné, chute de cheveux, pellicules, mycose, stress et tension nerveuse, piqûres d'insectes, éloignement des mites et des moustiques, cellulite, peau d'orange, culotte de cheval, eczéma sec, psoriasis.
Modes et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion, bain) et interne (inhalation). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Contre-indiquée durant la grossesse et l'allaitement et pour les bébés à cause de sa neurotoxicité et ses pouvoirs abortifs. Ne pas ingérer. Utilisation fortement déconseillée chez les personnes épileptiques.

l'huile essentielle de benjoin

Le benjoin se présente à l'état naturel sous forme d'une gomme granuleuse, de couleur brune et légérement rougeâtre. Cette couleur en a aussi fait un colorant utilisé pour la teinture. Au même titre que la myrrhe, le benjoin est utilisé dans la fabrication de l'encens et posséde de même des vertues stimulantes et apaisantes et pourra jouer un rôle dans la lutte contre les rhumes, la grippe ou encore le mal de gorge. C'est d'ailleurs l'une de ses principales utilisations, en inhalation, il permettra de lutter contre les extinctions de voix.

Le benjoin est aussi utilisé pour aider lors de la guérison de lésions cutanées (engelures, gerçures ou crevasses de la peau).

Utilisé en diffusion, le benjoin permet aussi de lutter contre les états dépressifs et contre l'anxiété. Mélangé de façon adéquat il peut aussi être utilisé en massage et faire profiter de ses vertues apaisantes et stimulantes.

Nom botanique : Styrax benjoin
Situation géographique :Thailande
Qualité thérapeutique : antiseptique, cicatrisant, antidépresseur et anti-inflammatoire
Indications : affections de l'appareil respiratoire (toux quinteuse, asthme, grippe), maladies cutanées, plaies et brûlures
Mode et précautions d'utilisation : Externe (massage, diffusion). Tenir hors de portée des enfants. Ne pas administrer aux enfants de moins de 3 ans. Ne pas avaler.

Habituellement, l'ail sert à assaisonner les plats gastronomiques, mais il dispose également de vertus médicinales. En effet, il protège et guérit à la fois, sous forme cru ou en huile essentielle. Cette faculté est sûrement due à ses constituants : l'Allicine, puissant antibiotique, des glucides, un rare oligo-élément qu'est le Sélénium, du Soufre et des Vitamines. Ainsi, l'huile essentielle d'ail est utilisée pour traiter beaucoup de maux.

Effectivement, elle est très efficace contre l'hypertension en favorisant la circulation sanguine et en stabilisant la pression artérielle. Elle aide également à combattre l'obésité car élimine le cholestérol dans l'organisme. On l'emploi encore pour calmer le diabète vu qu'il immobilise le taux de sucre dans le sang. Et ce n'est pas tout, elle consolide les défenses immunitaires et par conséquent aide le corps à se défendre contre les maladies. En outre, l'élimination des toxines par l'urine et la sueur est améliorée afin de purifier rapidement et efficacement l'organisme. En cas de troubles intestinaux comme la diarrhée ou d'intoxication alimentaire, rien de meilleur pour vous remettre en bon état qu'une médication à base d'extrait d'ail.

Il s'avère que l'huile essentielle d'ail est pareillement active pour les traitements dermatologiques. C'est démontré, elle guérit les infections cutanées dues généralement aux champignons ; Il en est de même pour les enflures, les inflammations, les irritations et brûlures de la peau, sans parler des piqûres d'insectes et les morsures, surtout de serpent. En passant, savez-vous qu'elle sert aussi à repousser les insectes ? Pas étonnant ! Elle peut même soigner certaines infections génitales.

Cependant, avant toute manipulation, consultez d'abord des spécialistes ou des médecins, car bien que l'huile essentielle d'ail aie des vertus, mal utilisée, elle peut nuire ou faire apparaître des effets secondaires. Ses inconvénients : d'une part, elle est un peu difficile à digérer, donc à ne pas consommer à outrance. D'autre part, elle est très puissante pour ne pas dire agressive, par conséquent, déconseillée pour les peaux sensibles. Ne l'appliquez pas sous sa forme pure, diluez-la avec de l'eau ou mélangez-la avec d'autres huiles. Et puis respectez le dosage prescrit pour de bons résultats.

L'ail n'a pas encore livré tous ses secrets, mais ces derniers points auraient peut-être changé votre vision de l'ail.

Qui n'a jamais utilisé de céleri pour la préparation de potages, des sauces ou encore des salades ?

Grâce à son arome fort et persistant, le céleri ou Apium graveolens fait partie des condiments les plus utilisés dans la gastronomie européenne. Etant un aliment à calories négatives, c'est-à-dire que l'aliment fait perdre de calories plus qu'il n'en donne, c'est un allié des femmes pour éviter la prise de poids.


Déjà durant l'Epoque de l'Antiquité, on reconnait le céleri dans l'Empire romaine pour sa propriété diurétique : il facilite l'élimination des toxines dans le corps et permet la production d'acide urique pour purifier le sang.

Récemment, des études ont montré que les feuilles ainsi que les graines de céleri ont des composés qui ont des effets potentiellement bénéfiques pour l'être humain. C'est pourquoi l'huile essentielle de céleri a été créée.

Ajoutée à une huile de massage, l'huile essentielle de céleri peut lutter contre l'arthrite, la goutte ou le rhumatisme. Elle agit également contre les douleurs provoquées par une sciatique. C'est aussi un instrument efficace contre l'anxiété et le stress de toute nature car c'est un sédatif très puissant pour détendre le corps et l'esprit.

L'huile essentielle de céleri a aussi des propriétés cosmétiques car elle réduit les tâches pigmentaires qui résultent de la vieillesse ou de l'exposition au soleil. Néanmoins, il faut éviter de faire du bronzage après une utilisation de cette huile car le céleri détient une propriété photo-sensibilisante pour les radiations UV.

Pour une application locale, ajoutée à du miel ou de l'huile d'olive, elle aide à réguler les flux menstruels et à stimuler la production de sécrétions mammaires. Pour les personnes qui ont des problèmes cardiaques, en étant riche en minéraux, c'est une tonique nerveuse qui minimise les états de tensions, en même temps elle renforce le système nerveux. Riche en fibres aussi, un usage quotidien de cette huile essentielle régularise le fonctionnement normal de l'appareil digestif pour toute personne souffrante de spasmes intestinaux et de flatulences. Le drainage de foie et des reins font aussi partie des vertus du céleri.

Pour un usage cosmétique et diététique, l'huile essentielle de céleri facilite le bien être et la détente. Elle constitue aussi un aphrodisiaque pour stimuler les sens et favorise les jeux des couples. Cependant, elle n'est pas très conseillée pour les femmes enceintes et pour les enfants de moins de six ans.

 

La cannelle est une plante qui n'a cessé d'étonner la population de l'Antiquité, elle était quasi-synonyme d'exotisme du fait de son parfum chaud et légèrement épicé. La cannelle a d'abord été utilisée comme parfum ensuite comme encens avant d'être exploitée comme arôme en cuisine et surtout avant d'être considérée comme l'un des anciens remèdes utilisés en médecine.

Mettons maintenant fin à ce petit cours d'histoire et voyons les éléments qui constituent l'huile essentielle de cannelle. D'abord pour le cas de la cannelle chine, les parties utilisées pour l'extraction de son huile essentielle sont les feuilles et les pétioles des jeunes rameaux ; le produit est obtenu par distillation complète à la vapeur d'eau de ces parties pré-citées. Ses principaux éléments actifs sont : le transcinnamaldéhyde dont la présence dans la plante varie entre les 75% et les 88 %, la coumarine (seulement à 8%), les phénols (entre 5% et 6%) et enfin des acides. Quant à la cannelle de ceylan ou cannelle écorce, l'huile essentielle est obtenue par hydrodistillation complète de l'écorce. Elle est constituée principalement de cinnamaldéhyde (59,76%), d'acetate de cinnamyle (10,92%), d'eugénol (4,42%), de béta-phellandrène (4,16%), de linalol ect.

Les huiles obtenues à partir de ces deux espèces de cannelle, possèdent presque les mêmes propriétés. Aussi l'huile essentielle de cannelle est réputée pour ses propriétés antibactériennes à large spectre d'action. C'est également un puissant antiseptique. L'huile essentielle de cannelle permet de combattre les virus, les champignons, les mycoses qui pourraient nuire à notre système respiratoire, urinaire, digestif et génital. Cette huile végétale extraite de la cannelle possède aussi des vertus aphrodisiaques et surtout emménagogues.

En tenant compte de ce qui est dit plus haut, l'huile essentielle de cannelle se montre très efficace dans le cas d'infections intestinales et urinaires. Elle ne passe pas non plus sous silence le cas de verminoses et d'entérocolites infectieuses.

L'huile essentielle de cannelle est conseillée aux femmes qui souffrent d'une irrégularité menstruelle et est surtout conseillée aux hommes qui souffrent d'impuissance sexuellement.

Avant toute utilisation de l'huile en friction ou en massage, il faut toujours la diluer dans une autre essence végétale. Ainsi pour arrêter les diarrhées, appliquez l'huile essentielle de cannelle sur l'estomac et l'abdomen à raison de deux frictions par jour.

En usage interne, seulement 1 à 3 gouttes par jour suffisent pour calmer les fatigues que ce soient physiques ou psychiques.

L'huile végétale de cardamome est extraite, par distillation complète à la vapeur d'eau, de la graine. En terme de composition biochimique, l'huile essentielle de cardamome se révèle être très riche en oligo-éléments. On peut citer par exemple : le 1,8 cinéole (27,77%) ; le linalol (3,63%) ; l'alpha-terpinèol (2,09%) ; le sabinène (3,66%) ; le myrcène (1,80%) ; l'alpha-pinène (1,33%) ; l'acetate d'alpha-terpényle (44,83%), acetate de linalyle (6,58%) ; acétate de géranyle (0,25%) et enfin le nérolidol (1,19%). Il est à noter que ces proportions peuvent varier suivant la qualité du produit.

Etant donné ces éléments l'huile essentielle de cardamome est utilisée pour guérir différents maux. On lui connaît avant tout des propriétés stomachiques et carminatives. Elle opère prioritairement sur le système digestif notamment sur la région dentaire et intestinale. L'huile essentielle de cardamome facilite également l'élimination des gaz. A ne pas oublier aussi que l'huile essentiellement de cardamome possède à la fois des vertus anticatarrhales et expectorantes puissantes et des propriétés anti-infectieuses et antibactériennes. Pour terminer cette liste de propriétés, on n'oubliera pas de mentionner que l'huile essentielle de cardamome produit des effets toniques et stimulants sans parler de ses vertus aphrodisiaques.

En considérant ces principales propriétés de l'huile essentielle de cardamome, elle est indiquée en cas de d'insuffisance digestive, de dyspepsies, d'aérophagie, de colite spasmodique et de verminoses. L'huile essentielle de cardamome est aussi utilisée pour lutter contre la cardialgie (mais uniquement pour les cardialgies d'origines dysepsiques et neurovégétatives) et guérit les maladies respiratoires notamment les bronchites catarrhales.

Mais comment employer cette huile aux nombreuses vertus ? L'huile essentielle de Cardamome, en usage externe, s'applique localement sur le dos et le thorax pour soigner les infections pulmonaires et en friction locale sur le ventre pour les éventuelles crises digestives. On peut également utiliser l'huile essentielle de cardamome en diffusion dans le but d'assainir, de purifier et de parfumer l'air dans une pièce mais aussi dans le but de combattre les infections respiratoires. Enfin, l'usage interne de l'huile essentielle de cardamome se limite uniquement en cuisine et en infusion.

 Les pharmaciens Arabes l'appelaient « tharkoum » et ils accordaient même une valeur importante à cette plante venue d'ailleurs. Quand une partie de l'Europe a reconnu sa valeur, les moines français commençaient aussitôt à cultiver l'estragon qui s'avère être, par définition, une plante aromatique par excellence, mais aussi et surtout que celle-ci est une plante à vertu particulièrement aphrodisiaque.

Faisons un point final sur son histoire et engageons-nous plus profondément dans l'huile essentielle d'estragon, en particulier sa composition. D'abord, l'huile essentielle d'estragon s'obtient par distillation complète de ses fleurs. Cette huile est composée essentiellement de méthyl-chavicol dont le taux s'élève jusqu'à 80,36% du produit. Quant aux autres éléments biochimiques comme (Z)-béta-ocimène ; (E)-béta-ocimène ; limonène ; alpha-pinène ; myrcène ; terpinolène, ils n'occupent que les 19,64% restant.

Compte tenu de cette composition, qu'est-ce que l'huile essentielle d'estragon pourrait bien apporter à l'espèce humaine ?

Pour commencer, l'huile essentielle d'estragon est l'arme idéale pour lutter contre toute sorte de troubles digestifs grâce à sa vertu tonique digestive générale. Ensuite, l'huile essentielle d'estragon est un antispasmodique très actif ; il est donc fortement conseillé en cas de crise de hoquet aigü.

A part ces propriétés pré-citées, l'huile essentielle d'estragon est également utilisée comme anti-inflammatoire, antifermentaire, antiviral mais aussi antiallérgique. Une petite note pour cette dernière propriété, si vous êtes allergiques aux graines de pollen, on vous incitera à utiliser un peu d'huile essentielle d'estragon deux semaines avant la pollinisation.

Voici une liste non exhaustive de crises et de maladies que l'on peut traiter avec de l'huile essentielle d'estragon : spasmes digestifs et intestinaux, aérophagie, hoquet, douleurs prémenstruelles, allergie, fermentation, crampes, névrites, oxyure ect.

Pour que l'huile essentielle d'estragon soit éfficace, il faut qu'elle soit utilisée d'une certaine façon, c'est-à-dire qu'il faut suivre à la lettre les précautions d'emploi. A titre d'exemple, en usage externe, il faut tout simplement diluer l'huile essentielle d'estragon dans une autre huile végétale puis appliquer ensuite cette solution sur les zones enflammées ou sur l'abdomen par le biais d'un massage. En usage interne, pour guérir un hoquet il faut sucer 1 goutte avec du sucre pendant une heure ou deux et c'est tout.

Le dernier mais pas le moindre, l'utilisation de l'huile essentielle d'estragon en cuisine. Pour profiter de son délicieux parfum, rien de tel que 1 à 2 gouttes d'huile essentielle d'estragon dans une cuillerée d'huile de table et le tour est joué.

L'huile essentielle du clou de girofle est de couleur généralement jaune. Elle est limpide et à odeur fortement épicée.

Les éléments chimiques naturels qui la constituent sont dominés par l'eugénol (pouvant atteindre 82,27% du produit s'il est de première qualité). L'acétate d'eugényle fait également partie des composants de l'huile essentielle de girofle avec un taux de 12,7% ainsi que la béta-caryophyllène (3,99%) et l'alpha-humulène (0,48%).

Les bienfaits de l'huile essentielle de girofle sont nombreux. Elle est par exemple un anti-infectieux et un antiseptique efficace. C'est aussi un puissant antibactérien à large spectre d'action (elle agit sur les gramm. positifs et négatifs). Elle est d'ailleurs reconnue pour ses propriétés antivirales, antifongiques et anti-parasitaires sans oublier que c'est un parfait cicatrisant, un antinévralgique et un anesthésiant très actif. L'huile essentielle de girofle stimule également nos défenses immunitaires

Ci-après une liste non exhaustive des maladies et des crises contre lesquelles l'huile essentielle de clou du girofle agit : l'infection dentaire, les amygdalites, l'odontalgie et les infections buccales, les hépatites virales, les entérocolites virales, le choléra, la malaria, les colites bactériennes, les entérocolites spasmodiques, les cystites, les métrites la salphingite, la névrite virale, les névralgies, le herpes simplex, la scélorose en plaque, la polyomiélite, la sinusite, la grippe, la bronchite ect.

Le mode d'utilisation de l'huile essentielle de girofle varie suivant la maladie ou le trouble que l'on veut traiter. Mais d'une manière générale, en usage externe, une goutte d'huile essentielle de girofle sur un coton tige suffit à calmer les douleurs dentaires. Ou sinon mélangez 20% de cette huile essentielle avec une autre huile végétale. Le mélange ainsi obtenu servira à masser l'abdomen pour guérir les maux de ventre ou à frictionner la colonne vertébrale pour apaiser les sensations de fatigues.

En usage interne, 3 à 4 gouttes d'huile essentielle de girofle suffisent à calmer les maux cités plus haut. Toutefois, pour de meilleurs résultats, il est recommandé de toujours demander l'avis de votre médecin

Enfin, sachez que l'huile essentielle de girofle est déconseillée aux femmes allaitantes et aux personnes à peau fragile.

Depuis longtemps, elle a toujours été l'objet de toutes les convoitises commerciales. En effet, elle est très célèbre de part ses vertus et ses bienfaits. Traitée sous forme d'huile essentielle, elle joue un rôle tonique très énergétique. C'est sous cette forme que la muscade est très prisée.

En effet, l'huile essentielle de muscade a des propriétés antalgiques et anti-parasitaires. On distille à la vapeur les noyaux des fruits pour obtenir l'huile. Elle peut être incolore ou jaune pâle et se caractérise par son odeur rafraîchissante, un peu boisée, douce et épicée à la fois. La muscade est constituée principalement de cineole, de limonene et de myrcene. La partie de la noix de muscade la plus utilisée est surtout l'amande. On peut soit la convertir en poudre ou en huile essentielle. Ses bienfaits et avantages sont très intéressants. Elle s'utilise en effet dans plusieurs domaines, que ce soit en cuisine, en parfumerie et surtout pour soigner et traiter certaines maladies et problèmes des fonctions vitales.

L'huile essentielle de noix de muscade a des propriétés très diverses. En vérité, c'est un tonique général, circulatoire et cérébral à la fois. C'est un bon antalgique et analgésique efficace. C'est un antiseptique puissant et aussi un stimulant du système nerveux. Elle stimule la digestion et facilite l'élimination des gaz. D'un autre coté, c'est un bon aphrodisiaque aussi. Elle est surtout conseillée en usage externe. En application locale, elle agit contre les névralgies dentaires et contre les douleurs rhumatismales. Elle peut être une solution en cas de règles peu abondantes car elle a une action utérotonique. Elle favorise donc l'accouchement. Elle atténue aussi les douleurs musculaires et articulaires. C'est un remède contre la fatigue intellectuelle et contre les problèmes intestinaux. Pour cela, il suffit de mettre 5 à 10 gouttes sur le plexus solaire, la colonne vertébrale ou sur la nuque, puis masser et frictionner légèrement.

Par contre, il ne faut pas oublier que l'huile essentielle de muscade est déconseillée chez les enfants de moins de six ans. A forte dose, elle peut être une source d'empoisonnement et peut entraîner des hallucinations et même une perte de connaissance.

De part le fait que la Verveine a un point commun avec le poivre au niveau de ses fruits minuscules, l'odeur de ses fleurs et de ses feuilles se rapproche plutôt de celle du citron. Cette douce odeur de la verveine est également associée au beau-temps et à la fraicheur de l'été. La verveine est cultivée en Chine même si les chinois ne sont pas ses plus grands consommateurs.

Quels sont les éléments biochimiques qui composent l'huile essentielle de verveine ?

D'abord et avant tout, le mode d'extraction de l'huile essentielle de verveine se fait par distillation à la vapeur d'eau des feuilles de la plante.

Ensuite, l'huile essentielle de verveine est composée de limonène avec un taux tournant aux environs de 18,52% ; (E)-béta-ocimène ; de géranial ; de néral ; de 1,8-cinéole ; de béta-caryophyllène ; geranyl acetate ect.

C'est, bien entendu, grâce à ces divers éléments que l'huile essentielle de verveine est reconnue de par ses vertus thérapeutiques à savoir son effet anti-dépressif et sédatif efficacement puissant. C'est également une anti-inflammatoire, une anti-névralgique et une tonique vésiculaire et pancréatique. La verveine est aussi une antibactérienne, un anti-spasmodique et un analgésique efficace.

Elle est donc indiquée en cas d'insomnie car elle conduit inexorablement vers le sommeil profond L'huile essentielle de verveine calme aussi les dépressions nerveuses, les hyper-tensions et agit sur le système nerveux central. Elle rentre également dans le traitement des autres crises et troubles telles que les entérocolites, l'amibiase, la maladie de Crohn, les crampes musculaires et tendineuses, l'hypertension, les tachycardies, la coronarite, les inflammations articulaires, la maladie de Hodgkin, l'asthme nerveux (surtout pour la prévention des crises), les troubles endocriniens, la fatigue cardiaque ect.

A l'instar d'autres huiles essentielles, l'huile essentielle de verveine s'applique de deux façons : en usage externe et en usage interne. En usage externe, il faut l'utiliser en massage le long de la colonne vertébrale pour calmer une dépression, un stress, une insomnie et une fatigue nerveuse ; Pour traiter les inflammations, il faut la mélanger avec une autre huile végétale sur la zone douloureuse. Enfin, en usage interne, deux à trois gouttes d'huile essentielle de verveine à mélanger avec de la tisane après le diner suffisent.

 

La mélisse est aromatique et elle renferme une essence qui est un tonique nerveux. C'est pour cela que, sous forme d'huile essentielle, elle est utilisée dans beaucoup de domaines, que ce soit en usage interne ou en usage externe. En effet, l'huile essentielle de mélisse était déjà utilisée dès l'antiquité. Elle était déjà considérée comme un remède efficace contre beaucoup de maux ou en tant que antispasmodique.

Étant très riche en citral, l'huile essentielle de mélisse est composée surtout de geranial et du neral. C'est qui explique son odeur très citronnée et douce à la fois. On l'obtient par distillation à la vapeur d'eau. Et pour cela, on utilise la partie aérienne de la plante c'est-à-dire les feuilles et les herbes non fleuries.

L'huile essentielle de mélisse est considérée comme un anti-stress très efficace. C'est un remède contre les problèmes de sommeil, de digestion et sert aussi à traiter l'herpès. Elle est employée sous deux formes : usage externe et usage interne.

Utilisée en massage, l'huile essentielle de mélisse, diluée dans de l'huile végétale, est un anti-stress fortement recommandé. C'est aussi un remède indiqué contre l'indigestion. Dans ce cas, il est alors conseillé de l'utiliser sous forme de massage ou en friction. Quelques gouttes versées dans un bain peuvent calmer l'anxiété et les spasmes.

Comme la mélisse est composée de citral, son huile essentielle est employée dans la composition de produits de parfumerie ou en cosmétologie de haute qualité. D'autre part, la mélisse est un anti-moustique de renom car comme la plante est très odorante et fortement citronnée, elle éloigne donc de surcroît les moustiques.

Toutefois, l'huile essentielle de mélisse, peut-être utilisée sous forme d'infusion. Elle est employée pour traiter les problèmes de sommeil car c'est un sédatif efficace. C'est un calmant et elle soulage les crises de nerf car l'huile essentielle de mélisse a des vertus hypotensives et anti-inflammatoires. Prendre quelques gouttes d'huile essentielle de mélisse au moins trois fois par jour est très indiquée. Pour plus d'effet, on peut la verser dans du miel ou dans du lait chaud. Pour les férues de cuisine, il ne faut pas oublier que quelques feuilles de mélisse peuvent servir à parfumer des recettes.

Trêve de cultures et plongeons-nous directement dans l'essentiel de cette huile essentielle. Il existe plusieurs espèces de lauriers mais le seul qui nous intéresse et qui reste encore exploitable jusqu'à aujourd'hui est le « laurier d'Apollon » ou « laurier noble » ou encore « laurier nobilis ». Bien au contraire de ce que l'on pourrait penser, le laurier est extrêmement, si on peut s'exprimer ainsi, radin, parce qu'il faut au moins 1200 kg de feuilles pour extraire la quantité modique de 1kg d'huile essentielle.

L'huile essentielle des feuilles de laurier est composée essentiellement de deux éléments : le 1,8 cinéole qui peut atteindre les 45,39 % pour certains produits de bonne qualité et le linalol qui tourne autour de 12%. Autour de ces deux principaux éléments gravitent d'autres constituants qui entrent en jeu pour que la composition de l'huile essentielle de laurier soit effective, on a : le méthyl-eugénol (jusqu'à 3,52%) ; l'eugénol (autour de 1,44%) ; le sabinène (à 6,21%) ; le béta-pinène (à 5,42%) ; l'alpha-pinène (à 5,82%) ; le limonène (autour de 2,37%) ; le para-cymène (à 1,24%) ; le gamma-terpinène (à 0,89%) ; le myrcène (maximum 0,82%) ; le camphène (à 1,35%) ; l'alpha-phellandrène (à 0,21%) ; l'alpha-terpinène (à 0,32%) ; l'acétate d'alpha-terpényle (environ 8,54%) ; et enfin l'acétate de bornyle (0,16%).

Les vertus et les bienfaits de l'huile essentielle de laurier s'avèrent être très nombreux. Cette huile essentielle est d'abord et avant tout un anti-dégénérescent particulièrement actif. Elle est surtout efficace en cas de douleurs générées par l'arthrose ou les rhumatismes, mais également par les ulcères. Ensuite, ses vertus anti-catarrhales agissent sur certaines parties du corps notamment sur la région broncho-pulmonaire. Enfin, l'huile essentielle de laurier est réputée être un bon régulateur de la sécrétion de sébum, de ce fait elle soigne avec efficacité l'acné, les peaux grasses et autres furoncles.

Etant données ses nombreuses vertus, l'huile essentielle de laurier est fortement conseillée en cas de stomatite, de grippe, d'asthme, de bronchite, de sinusite, de tuberculose, d'urétrite, d'infections urinaires, de dysenterie, de diarrhée ect.

L'huile essentielle de laurier s'utilise de trois manières. En usage externe, on administre uniquement 2 gouttes de 2 fois par jour pour les aphtes. Pour les entorses, les contusions et les crampes elle est utilisée en massage. En usage interne, rien de tel que 1 à 2 gouttes pour 4 à 6 fois par jour si on veut avoir plus de tonus. Enfin, en cuisine, les feuilles sont tradionnellement utilisées pour aromatiser les plats ou autres recettes.

A noter que ces conseils d'utilisation sont donnés uniquement à titre informatif, nous conseillons avant tout de suivre à la lettre la prescription de votre médecin

l'aneth a  de nombreuses vertus médicinales du fait qu'il est riche en oligo-éléments comme le Calcium, le Fer et la Vitamine C et ce ne sont là que des exemples. Toutefois, pour plus de facilité et d'efficacité, il vaut mieux l'utiliser sous forme d'huile essentielle d'aneth, d'autant plus que de cette manière, sa faculté thérapeutique sera décuplée. L'extrait est obtenu par hydrodistillation des graines d'aneth.

D'une part, on l'utilise fréquemment pour soigner ou réguler les déséquilibres internes : les inflammations intestinale, rénale et gastrique, les infections urinaires, les maux de ventre, les maladies pulmonaires et respiratoires et encore tant d'autres. En plus, sa propr



24/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Design by Kulko et krek : kits graphiques